Quis in girum it

Protégé par Cléo Le cœur amer je chante une sombre folie, Comme un silence mort d’où bruit le malheur ; Autour de moi, troublante angoisse, une chaleur, Telle la vanité que l’orgueil me spolie. Dans ce quotidien de sombre glacial Je demeure fourbu de haine et de colère, Rien ne me soulage et nul ne […]

Aux Trois-Doigts

Protégé par Cléo Dans l’ombre d’une loge, ils croient à la lumière qui, jadis, rayonnait sur eux. Ces lucifériens ont brisé leur rage sur le bénitier. En quête du Bien, ils choient vers le malheur, les ténèbres, l’Enfer ; ils accourent à Satan. Dévots de leur propre personne, ils adorent Lucifer. Dieu les avertit, ils […]

LETTRE AUX FEMMES

Femmes, Je n’aurai bientôt plus le droit de vous le dire ou de vous l’écrire. Alors je le fais aujourd’hui. Depuis quarante ans que d’aucuns veulent tuer votre conscience, que des politiciens veulent briser les liens de la filiation, que des technocrates veulent remplacer l’homme ancien par un homme augmenté, bon nombres d’entre vous ont […]

QUOTIDIEN D’UN POÈTE EN QUÊTE D’UN PEU DE REPOS

La gloire d’un instant que l’on surprend Par la voix d’un commentateur D’on ne sait quel sport, jeu vidéo, Ou jeu de stratégie, Aussi éphémère que mémorable, Aussi mémorable que futile. La joie d’un instant où l’on reçoit L’Esprit saint dans notre cœur enfin prêt, L’Esprit de lumière et de paix Aussi long que mémorable, […]

SÉDUCTIONS

Je tremble de frayeur devant tant de violence, Et, dans mon cœur meurtri le Mal vient en silence Me susurrer la Haine et un sombre désir ! C’est l’envie de la mort, d’avoir ce faux plaisir De venger sa misère et de vaincre sa peine. Point d’Amour, point de vie dans la sombre Géhenne. Comme […]

L’AMOUR EST IMPROBABLE

La joie du quotidien, c’est simplement d’aimer. En ce monde où le Mal veut toujours essaimer, Le chrétien doit s’armer de l’amour pour son frère ! Aimer son frère humain nous paraît téméraire, Et pourtant cet amour nous donne d’affronter, Avec courage et foi, le désir de compter, De vouloir mesurer cet incommensurable D’amour – dans […]

ESPÉRANCE

Divin Amour, divine providence ; Joie de l’Esprit, et de l’humble évidence D’un Amour vrai, sincère, doux, entier, Tu viens en moi et tu viens, beau sentier, Guidant mes pas au-delà de moi-même ; Tu viens, tu viens, tendre douceur qui m’aime, Tu viens, tu viens, ô seule éternité. Joie du Seigneur qui permet l’unité, […]

LUTTE

Se laisser submerger par les flots du rivage, Les vagues du tourment qui enchaînent ma nage, Se laisser caresser par la main du Démon, Par l’âcre fourberie du sel d’un goémon… Tel est mon quotidien de chrétien idolâtre, Cherchant le réconfort chez un mari mulâtre. Sans même contempler du Christ les yeux mourants, Finir par […]

LOI VEIL

Dans un monde où l’on tait les bruits de la violence, Une plainte s’élève au milieu du silence ; Comme le cri mortel d’un oiseau de malheur, C’est cette plainte-là dont j’entends la douleur. Dans ce pays qui meurt d’entrer en léthargie, Le Mal a pris l’aspect, froid, de la chirurgie ; Profitant du péché […]

LES ENFERS

Comme une agonie qui dure et qui ne meure pas, Un semblant de vie qui s’essouffle, S’estompe, L’Enfer est ce monde, Ce monde sans loi, Mort d’avoir trop la foi. Un peu de mort dans un monde de morts, Pour soulager les souffrances Infinies. Tout en bas, on retrouve Le porteur de misères Autrefois porteur […]

PROFANATION

Suite à l’odieuse profanation d’une église en Hongrie. Ombre d’un silence, Qui glace le sang. Dans la nuit, Les traîtres l’ont défigurée, Notre Reine. Quelques hommes de Satan, Des possédés, Des gens de haine, Ils l’ont défigurée ! Cette peinture noire sur les yeux De Marie, Cette peinture si noire, D’un noir inhumain ! On […]

JOIE D’ÊTRE SAUVÉ

I DÉSESPOIR Comme un vent de tristesse, Un zéphyr de douleurs, Comme une tempête de désespoir, Un ouragan de peines, Le Malheur souffle sur l’esprit du poète ; Comme s’il voulait le briser. Il semble que l’ombre de la bile noire A empoisonné ce sang ; Comme une gelée noire, Une bouillie sans saveur. Bientôt […]

SIÈCLE XXI

J’ai vécu quatorze années de ce siècle maudit, Et je vois déjà les nuages s’amonceler sur notre humanité ; J’ai vécu quatorze années de ce siècle terrible, Où l’homme se condamne à vivre ses pires années J’ai vécu quatorze de ces années au cours desquelles nos chefs se sont déchirés, Pour l’or noir, l’argent, Les richesses […]