Sur les barbares et leur barbarie

La censure est ce bien que l’on oppose aux bons‚ Ce fléau de justice abattu sur le juste‚ Magnanime grelot d’une immondice auguste‚ Loin de cet humble éclat du moins grand des Bourbons !   L’inepte tolérance est vertu du barbare Qui prend l’atour civil et se pare de peaux‚ Qui‚ quand on le démasque avec…

Argentiers et argenteries

Quand jadis soigner l’homme entraînait la science À guérir le malade et soigner le mourant, De nos jours un miasme est produit de finance ; Maligne tragédie à l’atour rassurant,   Le fric ruisselle gras pour semer la misère. Pour que l’époque change il mettra le turbo, Comptant vendre un sérum on en fait l’émissaire : La…

Les cloches

La cloche de jadis sonnait la liberté – La victoire du Christ qui brisa nos défaites –, Elle chantait la vie et l’immense fierté De ce peuple chrétien qui chômait pour les fêtes.   La cloche d’autrefois tintait d’or ou d’argent, Car nul autre métal n’avait pour le fidèle Le sens ou la beauté de la…

Ô Liban

Ô Liban ! Yâ Lubnân ! Pays du Cèdre et du Beau, Terre de la grandeur de cette unité vraie, Mais fragile… Nommée à l’aune de l’ivraie : Malheur ! Car au Seigneur, le Puissant, Dieu Très-Haut,   Vous êtes ce pays qui doit rester, contrée Des filles et des fils marchant main dans la main. Pourtant, ô beau…

Flammes d’éternité

Vieil homme, usé, vieille peau sans prétention autre que la sagesse, je m’étais enorgueilli et ma jeunesse caressait encore les ombres passées. Je marche dans la pénombre où j’entre et la lumière d’où je sors. Je cours vers mon départ. Les bonheurs sont rares et les pleurs sont nombreux. J’écoute dans ma nuit l’étroitesse de…

Social justice warrior

Mâle blanc, je corrige avec mes vers antiques, Ces bouffons, ces guignols, ces cheveux bleu pétard, Ces chatons sans cervelle au fourbe aspect de tiques, Au ridicule atour de Misère Fêtard !   Mâle blanc, fier de l’être et de ma pensée libre, Il paraît que je suis l’infâme criminel, L’histoire me condamne à cause de…

Le pont des sans-Dieu

Sur le pont de Mostar la haine exacerbée, Violence inouïe où s’enferme le fort, Ces non-dits, ces horreurs, ces guerres et la mort, Cet ignoble jadis d’une terre embourbée ;   S’ils savaient, s’ils savaient, qu’au-delà des vallons Qui dominent leur ville et leur colère noire, S’ils voyaient de leur cœur et non de leur mémoire,…

Égarement

Plongé dans cet amer l’âme se laisse prendre Juste un peu de sa chair et beaucoup de son cœur, Elle oublie un avant, après vient la rancœur ; Qu’elle songe à sa vie elle voudrait la pendre !   Quand je vais dans ma nuit quêter l’ombreux effroi, Mon cœur est pris des vieilles ignorances, Je réfléchis,…

Te non laudano

Le silence effondré d’habitudes impies Rouge du sang des doigts de ses serfs africains, Oublierait-il déjà que les désirs faquins Fuient ce moment volé par leur âme de pies ?   Aujourd’hui, le virus ravage nos greniers ; Demain, c’est comme hier, clame l’économiste – Vol, pillage, conflit, massacre… –. Opportuniste, L’argent clame : biens, fric, espèces et deniers,…

Cet été que je ferais mieux d’oublier

Paray-le-Monial, juillet-août 2017 Comprendre l’implacable, admettre l’impensé, Vivre l’hypocrisie et son fielleux mensonge, Sentir sur ses cheveux comme un air insensé De haine indestructible à jamais qui les ronge.   Obscur cœur de charlotte à l’atour aguicheur, Violent doucereux qui blesse l’entourage, Je sens un tremblement de venin chez ma sœur, Et je ne revois…

Une histoire de GAFA

Anticontes Épisode 1 : Google Il était une fois une humanité ou Internet n’existait presque pas. Le monde se portait bien, sûrement mieux qu’aujourd’hui. Le réseau international de la toile était réservé aux Américains et à une certaine élite occidentalisée, ou quelques passionnés d’un certain Windows 98. Dans leur laboratoire de la Silicon Valley, deux programmateurs, méconnus…

Profanations

Amer, tourbe silence aux éclats vénéneux, Comme un tombeau noirâtre à la pierre brisée, N’entends-tu pas le cri de cette âme excisée Par les coups de burin sur son deuil épineux ? Un homme ose parfois sur la sublime porte Occire un gros cochon à l’air peu sémillant ; Aussitôt fond sur lui tout ce sérail brillant,…

Parole à l’Accusateur

Je décide d’écrire au vent d’été subtil Un poème aux doux mots qui me sont une gloire, Comme un jeu dangereux qui m’ouvre une victoire ; S’il n’est pas de désir au tour plus simple et vil, Que cette transe ignoble au cœur de mon histoire ; Je ne pense qu’à mal de l’esprit volatil Que…

En vers contre l’ennemi

Sous cet œil dédaigneux de chefs incompétents, Le Turc a décidé cet atroce massacre ; Quand les grandeurs du monde et leurs mots inquiétants Ont choisi de laver leurs mains, la fumée âcre Répand la mort partout dans ce pays lointain. Honte à Macron, qui tait par son béat silence La bombe qui explose et l’avenir…

Avertissement

Le peuple, las des maux du monde politique,Bridé par le carcan d’un sérail corrompu,Cette masse puissante à la verve pudique,Désire le malheur pour ce gotha repu. Quand la faim le tenaille, ou la gêne le brise,Le Français colérique arme son froid malheurD’un sain emportement pour oublier la crise.Il veut son gagne-pain qui n’a pas de…

Accrocs

Exil d’une âme peinéefeu mort sauvagedans une explosionavarice de sentimentsmêlés emmêlés détruitsdémêlés dans le tourbillond’une riche médiocritéocre futile parfum caducfausseté du silencecachette embruméeje tremble d’effroije sombre dans la glacetorve et mornede la superbe ignoble.

Tu ne tueras point

Loin, le temps où le Christ nous donnait un commandement nouveau : ces jours derniers, j’ai appris que la mort était un droit. Vous savez, l’un de ces droits qui semblent inventés du jour au lendemain, mais qui sont programmés depuis si longtemps dans le secret des loges, le temps que la société soit prête. Oui,…

Enchaînés à l’enfer

Protégé par Cléo https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/enchaines-a-lenfer https://youtu.be/CjRdbA3diAI Et la vidéo YouTube Ecrit en une demi-heure, montre en main. Poison qui se les amalgame,On nomme gloire un alambic... –Dans le silence on joue un drame,Triste morsure d’un aspic ! On nomme gloire un alambic,Plongeon dans le néant du vide –Triste morsure d’un aspic,Sous le regard d’une impavide ! Plongeon dans…

Incendie

Protégé par Cléo Oubliant son discours lâchement mensonger, Tout ce monde apeuré regarde ce modèle, Ce noble bâtiment qui semble une chandelle : Un édifice craint ce qui vient le ronger. Sous les yeux des Français cette église en danger, Joyau de la culture et de l’homme fidèle ; Le feu s’est répandu dans cette citadelle,…