Miséricorde

Protégé par Cléo Laisse-toi regarder par cet homme qui prit, Un jour, toute douleur sur cette Croix sanglante ; Vois donc l’immense amour qu’il insuffle à l’esprit, La joie humble et puissante à guérir, purulente, La blessure du cœur que tu portas en vain, Croyant que nul pouvoir ne le saurais… Ton âme A regardé le […]

Testament

Protégé par Cléo J’imagine parfois comme un semblant d’humain, À me donner l’épaule et me tendre la main, Mais je rêve, je rêve, et je n’y vois pas d’âme ! J’aimerais tellement que me l’offrît demain Quelque beau dévouement d’une amoureuse flamme ! Je ne sais que penser de ce monde sans loi, Ce vide de pensée […]

SÉDUCTIONS

Je tremble de frayeur devant tant de violence, Et, dans mon cœur meurtri le Mal vient en silence Me susurrer la Haine et un sombre désir ! C’est l’envie de la mort, d’avoir ce faux plaisir De venger sa misère et de vaincre sa peine. Point d’Amour, point de vie dans la sombre Géhenne. Comme […]

PASSION

L’ombre des vents de misère au sein de la folie humaine ; Un peu de chagrin, peu de remords. Ne t’étonne pas, après tout, que tout cela n’ait pas de sens, Le Mal n’est-il pas le fait de l’insensé ? Pauvre homme qui prend le manteau de pourpre Pour le poser sur son frère qu’il […]

JOIE D’ÊTRE SAUVÉ

I DÉSESPOIR Comme un vent de tristesse, Un zéphyr de douleurs, Comme une tempête de désespoir, Un ouragan de peines, Le Malheur souffle sur l’esprit du poète ; Comme s’il voulait le briser. Il semble que l’ombre de la bile noire A empoisonné ce sang ; Comme une gelée noire, Une bouillie sans saveur. Bientôt […]

CHER GARDIEN DE LIBÉRATION

La force de la prière, C’est d’être faible, Et cela le fort ne l’acceptera jamais, L’athée l’acceptera péniblement. La prière, Cher gardien de Libération, La prière, C’est une arme que vous comprenez mal, Parce que cette arme, C’est l’arme d’un Dieu Que vous refusez, Que vous ne comprenez pas. Cher gardien de Libération, Vous souhaiteriez […]

CHEMIN DU PÉCHEUR

I TRISTESSE Triste et mort. C’est ainsi que je le vois, Cet homme. Triste et mort, Comme un être ténébreux, Et hagard. Triste et mort, Morne comme un peu de feu éteint, Brisé comme la tige D’un roseau gelé. Cet homme, C’est un pécheur, Un pécheur Qui ne regrette pas. Il est triste et mort […]

TRISTE PÉCHÉ

Pourquoi ai-je dit oui ? Pourquoi ai-je accepté Du plus traître des mots d’être autant détesté ? Ce mot qui vous soumets autant qu’il vous engendre, Quelle faute je fis quand je le fis entendre ! Quand il sortit, prudent, mais déjà victorieux, Je ressentis en moi, sournois et insidieux, Le Malin m’oppresser de son opaque lame : Elle […]