JOIE D’ÊTRE SAUVÉ


I
DÉSESPOIR

Comme un vent de tristesse,
Un zéphyr de douleurs,
Comme une tempête de désespoir,
Un ouragan de peines,
Le Malheur souffle sur l’esprit du poète ;
Comme s’il voulait le briser.
Il semble que l’ombre de la bile noire
A empoisonné ce sang ;
Comme une gelée noire,
Une bouillie sans saveur.
Bientôt viennent les pensées mauvaises,
Les désirs de mort,
Les pensées de la Mort.
Comme sur un bateau qui dérive, il semble
Que les voiles de la vie sont déchirées !
Comme sur un esquif dans le brouillard,
On ne voit plus le soleil, ni l’horizon ;
Tout est caché.
Il n’y a plus de bonheur dans ce cœur sans joie.
Il n’y a plus de joie dans cette vie sans espoir.
Il n’y a plus d’espoir dans ce monde sans Dieu.
Mais qui pourra dire de ce monde
Qu’il est beau ? Que le Bien
Règne dans ce monde détraqué ?
Il semble que notre monde vit sans vivre,
Espère sans espérer ;
Que rien ne peut le délivrer.

II
ESPÉRANCE

Tout mon bonheur est en Dieu,
Toute ma joie est en Lui,
Toute ma force vient de Lui,
Lui, le Seigneur, qui donne la Paix.
Plus de noirceur,
Les couleurs reviennent !
Tout est blanc, tout est coloré !
Tout est pur, tout est bigarré !
Par la Croix, le Christ nous a sauvés,
Par la Sainte Croix, Il nous a délivrés.
Son Sang et Son Corps sont notre Salut,
Et l’Éternité notre avenir certain !
Seigneur, Tu nous bénis, Tu nous aimes ;
Tout ce qui vient de Toi est bon !

commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s