Albine [Nouvelle]

Ferdinand, jeune Parisien élégant d’une trentaine d’années, appartenait à la caste de ces gens qui ont la chance toute relative de ne tomber, habituellement, jamais amoureux. Il eût voulu trouver cette moitié qui lui correspondît, il n’y parût point parvenir. Il semblait même qu’il ne réussirait pas à se mettre dans la tête de se…

Rencontre inopinée

Ce rêve m’a joué un mauvais tour, hier, De vérité soudaine, abrupte et clémente, Avant d’évanouir d’une vaine tourmente L’espoir que j’avais cru comblé… Le regard fier, Je m’en étais allé dans la sylve charmante, Et courais comme un faon, et chantais comme un air. Je passai par les bois filant à la clairière, Sans…

Discours à Marie

Je veux faire un discours à la plus belle Femme‚ Celle-là que Jésus donne à l’humanité‚ Notre Maman du Ciel‚ la Vierge‚ Notre-Dame‚ Qui met à bas le fiel de notre vanité‚ Écrase du talon la tête du reptile ! Quand Lucifer devint l’Ennemi du Seigneur‚ Quand Ève trahit Dieu d’une âme versatile Et qu’Adam…

Les fins dernières

Quand s’effondre la nuit d’un plomb que l’homme impose‚ Quand l’âme d’un pays se perd à croire Rien‚ Quand vient le temps du sang versé par le chrétien‚ Quand le Démon gouverne avec un faux air rose‚nière   Quand mon pays se tait dans une ère de peur‚ Quand l’homme affronte un mal mais pas…

Dialogue des époux

LUI Je vous donne ma vie et mon corps mis à nus Tandis que vos baisers courent sur mon visage ; J’aime cette poitrine où ma jeunesse sage‚ S’oublie en une ardeur‚ un désir méconnus !   Je vous donne mon corps et mon heureuse vie‚ Mon amour que j’embrasse avec fougue et vigueur ; Viennent en moi…

Fête d’anniversaire

Souffler sur le gâteau cette bougie en plus, Signe des ans qui vont et partent de ma vie… J’y vois comme une joie à la beauté ravie De me laisser aimer par ces moments élus,   Bénis par ces vivats, cette note amicale, Ce chant, comme un passage au-delà d’un muret, Du plus loin généreux…

Ardeurs automnales

Il contemple le paysage Qui fait briller l’éclat d’un feu – Mon cœur regarde un doux visage, D’ardeur mon âme fait un vœu !   Qui fait briller l’éclat d’un feu Soufflant sur la fougue d’automne ? D’ardeur mon âme fait un vœu Du bel été qui s’abandonne !   Soufflant sur la fougue d’automne, La bourrasque et…

Radicalisation

L’ardeur du témoignage au cœur missionnaire, Voilà l’exemple à suivre en ce monde perdu ; Tandis que le Démon fait gronder le tonnerre Dans son sournois désir de réclamer son dû,   N’hésitons plus jamais devant l’annonce heureuse, Cette grande nouvelle inscrite dans le Ciel ! Face à l’inique épreuve osons donc, l’âme preuse[1], Planter la Croix…

Amoureuse complicité

Rire avec le doux silence à l’ombre des palmiers, Échanger deux regards sans plus le moindre doute, Toucher la douce main de son cœur qui m’écoute, Voir dans les jolis yeux de ses désirs premiers,   Lire en un instant doux les traits de son visage, Goûter sa tendre bouche et sa douce bonté, Sentir…

Reconversion

Je n’entends plus la nuit parler du jour qui va. J’ai comme démoli le feu noir de ma haine, Brisé le déshonneur d’un air qui raviva Cet immoral brasier du fond de la géhenne.   Je crois le bruyant pur de cet ignoble auteur, Mon souffle exhale une ombre à l’haleine fétide ; Mon âme me…

Abandon

Cygne du merveilleux qui tombe de la nuit, J’écoute votre orage et comprend la révolte, Oiseau blessé d’un chant qui soudain vous poursuit, Humilié par celui qui sème une récolte   Et vante sa conquête au regard de ses pairs ! Il ne parle de vous que pour cette souillure Qu’il s’est permise, là, dans le…

Attente

J’étreins la solitude et rêve le bonheur, Émerveillé, ravi peut-être, et parfois morne ; Dans les bras de ma nuit je porte mon honneur Plus haut qu’un désespoir où mon désir se borne.   Je suis silencieux d’un sonore distrait, Aimant dans sa candeur la joie enguirlandée De la vertu sublime en un cœur bien discret……

Bon Larron

Tandis que le soldat lui remettait sa chaîne, Prostré, l’homme pleurait sa sentence prochaine ; Il ployait sous le poids de la culpabilité. Planaient sur lui la mort et son iniquité. Le visage défait, l’œil hagard, l’âme vide, Il hurlait sa révolte en la prison fétide. Que lui restait-il à vivre ? Un jour, peut-être deux, Puis…

Examen de conscience

Écoutez le silence avant qu’il ne s’embrase, Car il veut prendre vie au fond de votre cœur ! Je vous vois désirer les soupirs d’une phrase Mais jetez loin de tout cette ignoble liqueur ! Devant vous, l’indicible a parlé de lui-même ; Tout près de là, quelqu’un expose son présent, Élève avec respect cette offrande suprême Pour…

Pas avant le mariage

Sans compromis, ce don total, fidèle et vrai,N’est-ce pas celui-là que l’homme veut connaître ?Plus que l’émoi des sens, plaisir instantané,Le sexe est un cadeau qui engage tout l’être. Je préserve mon corps pour l’offrir en cadeauÀ celle qui voudra me faire cette offrande,Ce don de son amour que tant croit un fardeau :Le lien…

Combat spirituel

Scandale de la grâce au goût pur et divin, La Croix de Jésus Christ je la vois qui révolte, Face à l’inanité du discours sombre ou vain Qui donne le pouvoir au Satan. Il récolte La semence du monde et l’esprit qui se perd, Ce Démon pourfendeur de la sainte justice, Il brûle de son…

De la paix au Levant

De l’amour et la paix je ne supporte plus Cette religion sanguinaire et barbare ; Soumission – son nom arabe – et ses barbus, J’en exècre le goût de mensonge en fanfare. Vous leur serrez la main, ils vont se la laver : Sous les airs policés de ces messieurs sans dame, Il n’est que rêve ingrat de venir…

Foyer

Qui sent cette flamme apaisante ? Elle crépite du petit bois – L’élan d’un doux foyer m’enchante, Étreinte du feu des émois ! Elle crépite du petit bois, De cette bûche consumée – Étreinte du feu des émois, Dans cette offrande désarmée. De cette bûche consumée Le feu puissant chauffe les lieux – Dans cette offrande désarmée,…

Contemplation

Je me tiens loin des yeux dans la petite église,Tandis que vient à moi comme un doux scintillé,Tel un astre au regard lentement habilléPar le si bel amour d’une sainte prêtrise. Dans ce moment de paix nul remords n’a de priseSur mon cœur tout heureux d’être tant dépouillé ;Face à mon bon Jésus je suis agenouilléEt…

Don total

Protégé par Cléo Je ressens sur mon être un souffle des sommets, La douceur d’une étreinte en ses bras de tendresse ; Elle qui m’a compris, tranquille, me caresse, Ô corps heureux, comblé déjà, don désormais ! J’offre à la noble peau devant moi révélée Le cadeau généreux d’un amour imparfait ; Pour elle, je ne vis ni…