HYMNE À LA BEAUTÉ DE MON CORPS


J’évacuais souvent la question dans une bouche de dégoût ;
Désormais, je sais comme je suis beau.
Je repoussais souvent cette beauté comme l’épouvantail,
La tristesse, la blessure de ma vie ;
Désormais, je sais comme je suis beau.
J’avais peur de ma beauté, je la refusais ;
Désormais, je sais que je suis beau.
Ô beauté, beauté ! de mon âme, de mon esprit et,
Avant tout,
De mon corps ! Désormais, j’en suis sûr :
Je suis beau.
Ô douceur, tendresse, dont mon corps est capable,
Et qu’il a trop longtemps craintes !
Je vous aime,
Je vous aime !
Et toi, corps blessé,
Corps marqué du sceau de la Mort,
Corps meurtri par le handicap,
Je t’aime !
Ô corps, que j’ai tant de peine à accepter,
Malgré tout,
Je t’aime !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s