Méditations rêveuses

Je médite cela – que le poète trouble L’alentour de nos yeux d’un rêve bien écrit. (Je crois que le réel n’a rien de l’être double Aux confins du sommeil qui de l’homme se rit ; Ce soudain fulgurant du sens qui se réveille Tandis que nous dormons, nous reposons l’esprit.) À l’âme poétique aiguisons notre oreille !…

Donneur de rêves

Je me laisse tirer par le bras de mon rêve, Court après les lauriers les lorgnant de mon art ; Avec mes vers je crois suspendre le regard À l’âme de ces mots qui me prennent sans trêve ! Je me laisse inspirer par le vain du silence, Le quelconque des sons qui vont à nos esprits ;…

Inspiration

Tout ceci n’est que rêve, inepte et tromperie : Dans la nuit du sommeil qui charme mon regard, Je contemple un sublime avec l’âme fleurie Comme m’entoure un air de silence ringard. Il arrive parfois que je laisse conduire Le rêve qui m’entoure et la nuit qui me prend, Comme un magicien qu’on entendrait bruire Alors…

Dialogue des époux

LUI Je vous donne ma vie et mon corps mis à nus Tandis que vos baisers courent sur mon visage ; J’aime cette poitrine où ma jeunesse sage‚ S’oublie en une ardeur‚ un désir méconnus !   Je vous donne mon corps et mon heureuse vie‚ Mon amour que j’embrasse avec fougue et vigueur ; Viennent en moi…

Fête d’anniversaire

Souffler sur le gâteau cette bougie en plus, Signe des ans qui vont et partent de ma vie… J’y vois comme une joie à la beauté ravie De me laisser aimer par ces moments élus,   Bénis par ces vivats, cette note amicale, Ce chant, comme un passage au-delà d’un muret, Du plus loin généreux…

Magyarország

Quand vous pourrez, très cher, armé d’un baluchon, L’emmener au pays du grand roi saint Étienne, Montrez donc la Hongrie à mon peuple ronchon, Ce peuple étrange et noble à la langue ougrienne !   Sur les bords du Danube où cette impératrice Prit pour second époux le pays des magyars, Il faut, déclarez-vous, que chacun…

Un cadeau peu banal

Protégé par Cléo Parfois, il peut être difficile de s’aimer, si difficile… Prenez, par exemple, le cas de cet homme qui refuse plus ou moins consciemment tous les signes d’affection que l’on a pour lui. Ce pauvre homme, ce matin, s’est retrouvé dans la rue, comme à son habitude, allant à son travail. Qui croisera-t-il…

Douce partition

En déposant ces mots j’écris l’éclat d’un rêve Et laisse à l’aventure un trait de sa douceur, Je prends la douce plume où j’ai mêlé, si brève, Une idée imprécise à l’opaque noirceur. Quand je ne sais que dire avec les mots des sages, C’est alors justement qu’en moi viennent les vers ; Chanteurs mystérieux…

Méditation sur la Croix

Protégé par Cléo À S. Marie de la Croix o.c.d. Méditer le destin qui me mène au-delàAvec le chant des chœurs célestes ;Contempler la douceur des bontés manifestesQu’hier Jésus nous révéla ;Connaître la beauté d’un Amour invincible ;Sentir la brise nous toucher,Légèrement... Les mots que je viens à coucherAimeraient dire l’indicible,Comprendre seulement ce Dieu, ce…

Révélation

Protégé par Cléo Le prudent de l’aube éveille une fleur, Dans le froid silence et le mortel sombre – Ce charme en révèle une humble couleur, Le soleil vaincra le caché de l’ombre ! Dans le froid silence et le mortel sombre, C’est l’heureux instant de l’oubli du soir – Le soleil vaincra le caché…

VŒUX DE NOUVEL AN (2017)

Chers promeneurs, Très bonne année, et sainteté dans vos cœurs ! Le Jardin poétique a vécu une année riche en rebondissements. En 2016, vous étiez près de 1500 visiteurs uniques à cliquer sur les différents liens. Merci notamment aux 87 abonnés Facebook et 24 abonnés WordPress pour votre fidélité dans ces promenades. En outre, BeL13ver…

PREMIÈRE NUIT

Bonheur ! ton habit blanc, fébrile, je l’enlève, Te contemplant. Ton corps ! enfin m’est découvert. Je te prends, contre moi, et dans un doux concert, Nous unissons nos peaux, comme un chant, comme un rêve ! Pour la vie, pour la vie, nous respirons sans trêve, Ces mots de notre cœur, sur cet îlot…

HYMNE À LA BEAUTÉ DE MON CORPS

J’évacuais souvent la question dans une bouche de dégoût ; Désormais, je sais comme je suis beau. Je repoussais souvent cette beauté comme l’épouvantail, La tristesse, la blessure de ma vie ; Désormais, je sais comme je suis beau. J’avais peur de ma beauté, je la refusais ; Désormais, je sais que je suis beau.…

CHANTS AU LANGAGE ET À L’EXPRESSION

I AUX COMPAGNONS DE MON EXISTENCE Le poète est ce chanteur à vif, À fleur de peau, Empli d’émotions et d’empathie ; Il semble même qu’il aime ! Le poète est ce joueur de lyre, Ce joueur de flûte, Plein de bonté pour la vie qui le porte ; Comme un homme il chante, Comme…

DISTIQUES CHRÉTIENS

I Être pauvre est ce luxe et ce trésor chrétien ; Sentier du Paradis, être pauvre est un bien. II Au plaisir des ébats la beauté du mariage ; Au rude célibat la douceur du courage. III L’imam ? Un fonctionnaire, un simple travailleur. Le prêtre ? Un homme bon qui n’en est pas meilleur. IV La musique : instrument…

NAISSANCE D’UN POÈME

Entends ce doux murmure ! entends la poésie, Qui se met à chanter un air de frénésie ! Entends ce doux murmure ! entends l’inspiration, Guider la main du cœur, guider la narration ! Écoutes donc la vie et laisse-la écrire ; Même dans la tristesse, il te fera sourire ; Il fait fleurir en toi comme un beau myosotis :…

Mabruk!

Ya 3arabi! Ya lu9a l-jamila! Al-yom qalat bint min al-lubnan: “mabruk” ra9ma nafsi wa lughati l-9arib! Ya 3arabi l-lu9a! Anti l-lu9a n-nafs, anti 1-1ahab min al-macharik! Yallah! Ibn al-afwak! U3tuni l-3iraf l-3arab! U3tuni iyyaha wa kabla l-muslimi, hadha l-a4, llati la a3rif jamila l-injil!

UN PIÈGE DÉLICIEUX

Voyez la feuille verte agitée par le vent ! L’Araignée s’y cramponne et combat l’élément Qui ballotte sa soie comme par moquerie. Le souffle éolien redouble de furie ; Ah ! terrible Ouragan, n’es-tu jamais lassé ?   Affaibli, amoindri, épuisé, harassé, Tiens bon, fier prédateur, car bientôt la lumière D’un pinceau enflammé peindra ta toile entière.   La glu…