Douce partition

En déposant ces mots j’écris l’éclat d’un rêve Et laisse à l’aventure un trait de sa douceur, Je prends la douce plume où j’ai mêlé, si brève, Une idée imprécise à l’opaque noirceur. Quand je ne sais que dire avec les mots des sages, C’est alors justement qu’en moi viennent les vers ; Chanteurs mystérieux […]

Méditation sur la Croix

À S. Marie de la Croix o.carm. Méditer le destin qui me mène au-delà Avec le chant des chœurs célestes ; Contempler la douceur des bontés manifestes Qu’hier Jésus nous révéla ; Connaître la beauté d’un Amour invincible ; Sentir la brise nous toucher, Légèrement… Les mots que je viens à coucher Aimeraient dire l’indicible, […]

Révélation

Le prudent de l’aube éveille une fleur, Dans le froid silence et le mortel sombre – Ce charme en révèle une humble couleur, Le soleil vaincra le caché de l’ombre ! Dans le froid silence et le mortel sombre, C’est l’heureux instant de l’oubli du soir – Le soleil vaincra le caché de l’ombre, Il […]

PREMIÈRE NUIT

Bonheur ! ton habit blanc, fébrile, je l’enlève, Te contemplant. Ton corps ! enfin m’est découvert. Je te prends, contre moi, et dans un doux concert, Nous unissons nos peaux, comme un chant, comme un rêve ! Pour la vie, pour la vie, nous respirons sans trêve, Ces mots de notre cœur, sur cet îlot […]

DISTIQUES CHRÉTIENS

I Être pauvre est ce luxe et ce trésor chrétien ; Sentier du Paradis, être pauvre est un bien. II Au plaisir des ébats la beauté du mariage ; Au rude célibat la douceur du courage. III L’imam ? Un fonctionnaire, un simple travailleur. Le prêtre ? Un homme bon qui n’en est pas meilleur. IV La musique : instrument […]

Mabruk!

Ya 3arabi! Ya lu9a l-jamila! Al-yom qalat bint min al-lubnan: “mabruk” ra9ma nafsi wa lughati l-9arib! Ya 3arabi l-lu9a! Anti l-lu9a n-nafs, anti 1-1ahab min al-macharik! Yallah! Ibn al-afwak! U3tuni l-3iraf l-3arab! U3tuni iyyaha wa kabla l-muslimi, hadha l-a4, llati la a3rif jamila l-injil!

UN PIÈGE DÉLICIEUX

Voyez la feuille verte agitée par le vent ! L’Araignée s’y cramponne et combat l’élément Qui ballotte sa soie comme par moquerie. Le souffle éolien redouble de furie ; Ah ! terrible Ouragan, n’es-tu jamais lassé ?   Affaibli, amoindri, épuisé, harassé, Tiens bon, fier prédateur, car bientôt la lumière D’un pinceau enflammé peindra ta toile entière.   La glu […]