Révélation


Le prudent de l’aube éveille une fleur,
Dans le froid silence et le mortel sombre –
Ce charme en révèle une humble couleur,
Le soleil vaincra le caché de l’ombre !

Dans le froid silence et le mortel sombre,
C’est l’heureux instant de l’oubli du soir –
Le soleil vaincra le caché de l’ombre,
Il montre déjà son fougueux pouvoir.

C’est l’heureux instant de l’oubli du soir :
Le fin renouveau découvre son germe –
Il montre déjà son fougueux pouvoir,
Car son noble joug n’a plus rien de ferme.

Le fin renouveau découvre son germe :
Un pétale attend le feu du beau jour –
Car son noble joug n’a plus rien de ferme,
L’astre me transporte au vent de l’amour.

Un pétale attend le feu du beau jour,
Le tendre pouvoir d’éclairer la plante –
L’astre me transporte au vent de l’amour,
À la passion fougueuse et brûlante.

Le tendre pouvoir d’éclairer la plante
Éveille à mes yeux la douce chaleur –
À la passion fougueuse et brûlante,
Le prudent de l’aube éveille une fleur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s