Pensées sur un film

S’il est un doux pouvoir à l’oreille assoupie, C’est bien d’entendre là les mots silencieux Des songes et du rêve élevant dans leurs cieux. L’homme parfois les voit comme une humble toupie – Qui volète à l’entour avec fougue et puissance – L’homme voit, dis-je donc, l’étrange vérité D’un mensonge intimiste à l’air d’autorité, Qui répand…

Argentiers et argenteries

Quand jadis soigner l’homme entraînait la science À guérir le malade et soigner le mourant, De nos jours un miasme est produit de finance ; Maligne tragédie à l’atour rassurant,   Le fric ruisselle gras pour semer la misère. Pour que l’époque change il mettra le turbo, Comptant vendre un sérum on en fait l’émissaire : La…

Les cloches

La cloche de jadis sonnait la liberté – La victoire du Christ qui brisa nos défaites –, Elle chantait la vie et l’immense fierté De ce peuple chrétien qui chômait pour les fêtes.   La cloche d’autrefois tintait d’or ou d’argent, Car nul autre métal n’avait pour le fidèle Le sens ou la beauté de la…

Exhortation

La France n’est pas prête et nous devons partir, Prêts pour la guerre ignoble et le sort du martyr ;   Nous, chrétiens, que l’on met sous le sceau du silence En arrêtant la Messe, osons la résistance !   Témoignons pour Jésus dans ce monde qui meurt, Osons la paix de Dieu face au massacre, au…

Boisson

Démon nocturne et rouge on sait vous engloutir À vous prendre déjà d’une main sèche et ferme ! Ce tapageur du soir n’aura pas d’autre terme Que le ventre infernal qui se laisse abrutir,   Et tourmente un ego prétendant le nantir ! Quand l’ignoble suppôt vous caresse le derme D’un souffle irrespirable où l’ombre vous enferme, Surnageant dans…

Avertissement

Incapable de tant dont le désir amer Abuse la pensée et détruit l’âme en peine, Dites-moi le trop-plein qui brûle dans la mer Du feu triste et puissant qui coule de la haine ;   Venez dire ici-bas ce discours rejeté : Que vous ne vivez plus, mourant dans la géhenne, D’avoir vécu comme eux par votre…

Gloutonnerie

Dans l’auguste silence un jour encanaillé, Un esprit revenu de sa folle misère ; Sur le papier de l’encre un air dépenaillé, Le poids d’un sentiment qui clame le rosaire De l’homme impénitent priant son Adversaire ;   L’homme sans volonté se laissera punir. Je ne sais que penser de ce jour formidable Où l’ombre a retenu…

Foi de frère

Avoir le goût du monde et de cette superbe Qui vous conduit sans fin sur les canaux d’ennui, Comme un fol ombragé d'une exécrable gerbe, Sentir un beau malheur duquel le vain a lui N’est-ce donc point la fin, la limite mortelle, Qui vous prennent à vif sans rien laisser pourrir ? Quand pleuvent les printemps…

Bon Larron

Tandis que le soldat lui remettait sa chaîne, Prostré, l’homme pleurait sa sentence prochaine ; Il ployait sous le poids de la culpabilité. Planaient sur lui la mort et son iniquité. Le visage défait, l’œil hagard, l’âme vide, Il hurlait sa révolte en la prison fétide. Que lui restait-il à vivre ? Un jour, peut-être deux, Puis…

L’Iscariote

« Fais ce que tu dois faire, et fais-le vite ! » Traître, Judas avait trempé son morceau dans le plat, Révélant à chacun la noirceur de son être ; Il préférait au Christ un dangereux éclat, Celui des ors puissants au fol aspect de flamme. Voleur, il se servait dans le commun trésor. Cette corruption lui rongeait toute…

Lutte quotidienne

Sur mon clavier j’écris comme un vieux déshonneur, Remettre le passé dans un avenir morne Ne sert à rien… Aimer, voilà mon seul bonheur, Donner, tel est le but dont l’existence s’orne   Quand je choisis de vivre avec les mots du cœur, Plutôt qu’avec les maux de ma décrépitude ; Je suis anéanti par la…

Une histoire de GAFA

Anticontes Épisode 1 : Google Il était une fois une humanité ou Internet n’existait presque pas. Le monde se portait bien, sûrement mieux qu’aujourd’hui. Le réseau international de la toile était réservé aux Américains et à une certaine élite occidentalisée, ou quelques passionnés d’un certain Windows 98. Dans leur laboratoire de la Silicon Valley, deux programmateurs, méconnus…

Gaieté et autres joyeusetés de ce temps

Contre le mariage et la famille humaine, Un jour, fut décrété ce légal immoral ; L’imbécillité fourbe à l’atour viscéral Dénomma le sensé du vocable de haine ; Tout ce qui refusait la folie et l’abscons, L’injuste l’appela du nom d’homophobie ! Se retrouvaient, de fait, brisé par la lubie, Le beau, le vrai, le bien, plutôt que…

La foi des incroyants

Protégé par Cléo Un ombrage s’étend sur la plaine endormie, Tandis que l’aventure éveille comme un chant ; Je trouve magistral ce qui part en marchant, Et cherche aux alentours l’humble et joyeuse amie. Prestance de jadis qui s’élève dehors, La douceur de l’amour trouve aujourd’hui son être Sur la Croix de Jésus ne cessant de…

Ceux qui ont perdu

Protégé par Cléo Divine quête maléfique Qui conduis au malheur Le puits sans fond Pour quelques initiés Passive approbation De nombre d’apprentis La franc-maçonnerie N’a pas à m’inquiéter Pourtant Elle est vaincue Architecture bâtie Par l’homme Elle sera oubliée

Quelques vers sur la miséricorde

Protégé par Cléo Je vis de ma tristesse Une ombre de mortel Je sombre dans la mort Je vis de ma tristesse Je joue avec les sens Le quelconque des mots L’inqualifiable Le doute de la nuit Le noir des sentiments Le monde de la nuit Telle est ma destinée Tels sont mes ombreux troubles…

Ce mois où j’ai comblé un vide

Son nom résonne à mes oreilles. Elle me remplit le crâne de ses salades. Me bourre l’œuf de son fiel. Je ne sais plus où j’en suis, ni ce que j’ai fait cet été à Paray. Tout ce que je sais, c’est que j’y suis arrivé, gonflé d’assurance, d’aplomb, d’orgueil, convaincu que je ne tomberai…

Grande violence internée

Protégé par Cléo J’entends avec effroi quelque folle crier ; De mon cœur démoli je comprends son malheur, Ce trop-plein de misère a compris sa valeur, Et hurle dans la nuit ce qu’il n’a pu prier. Le monde l’a maudit de son regard brutal - Guidé par une norme impitoyable, il tue ; Sans vergogne…