PIERRE GOURSAT

Il eut tout de l’Apôtre et n’avait rien d’un Pape, Pourtant, ce petit Pierre à l’humble volonté (Il en est comme ça que le Seigneur attrape, Et qui suivent sa route avec joie et bonté) : Simplement désireux de servir tous ses frères, Il suivit le chemin que Dieu vint lui tracer ; Dans ce […] Lire la suite

JOIE DES CIEUX

Répands Ton onction sainte au creux de mes misères, Toi le Roi dont l’amour jamais ne s’est éteint ! Tu me prends dans Ton Cœur et déjà me libères ; Par cette guérison je retrouve ce teint, Cet éclat travaillé de Ta main créatrice, Ce précieux éclat offert par Ta bonté Brille comme un flamme […] Lire la suite

COMBAT SUR DES CHEMINS TORTUEUX

Mon cœur est las de tout, de ces moments passés, De ces temps d’infortune et de l’humble journée ; À tant de solitude est-elle condamnée, Cette âme qui paraît des remparts fracassés !? Le désespoir me prend de son coutelas morne, Le noir de la colère et de la folle aigreur Aiguisent avec haine un […] Lire la suite

LITANIE DE LOUANGES

Loué sois-Tu, Seigneur, car je peux être indigne, Ta grâce cependant vient pour me racheter ! Je peux être entaché par une crasse insigne, Ton Amour infini ne peut me rejeter ! Ma louange est pour Toi, pour Ta majesté vraie, Et non pour le mensonge ou le Mal ennemis, Le sournois de Satan qui […] Lire la suite

FORCE

Jésus, Toi qui t’offris comme un grand sacrifice, Je donnerai pour Toi mon corps et mon esprit ! Je ne veux point donner dans le faux artifice : Je veux tout Te donner, Seigneur, Dieu qui guérit ; Tu nous aimes vraiment de Ton saint cœur de Père, Avec Jésus le Christ qui me veux […] Lire la suite

JE PLEURE CE PAYS

Le quatorze juillet d’un âge tourmenté, La France a compromis sa liberté chérie : Le président Macron de son argumenté Nous vendit le vain vent de sa force tarie. Je pleure ce pays qui n’est plus. L’Amérique est plus grande avec son président Que notre pacotille et sa tête jeunotte : Quelque courbette agile adoube […] Lire la suite

À LA GLOIRE DU QUATORZE JUILLET

En France, en ce pays débonnaire et futile, Le récent vaut bien plus que mil tendres chansons ; Dès lors il faut jouer cet air de l’an deux mille – Comme il est de coutume on brise les façons. Mes chers concitoyens, il faut bien vous y faire : En France, vain pays dirigé par […] Lire la suite

IL ÉTAIT FRANC-MAÇON

À Maurice Caillet. Je ne crois pas au vain de la sinistre Église Où le vœu d’être libre s’enlise, Je ne crois pas en Dieu, ce Jésus qui n’est pas, Qui n’est qu’un repousse-trépas, Je ne crois pas au Père, à l’Esprit. Pour paraître Je vais voir ce vaniteux prêtre, Mais aujourd’hui, fini. Assez du […] Lire la suite

FACE À L’HOMME DEBOUT

Il s’éveille soudain face à l’Homme debout. Il voit comme un Fils d’homme ; en bas, un feu qui bout, Plus haut, le Ciel ouvert, et Saint Pierre à l’entrée. Un frisson de chaleur et sa vie illustrée Tourmentent le regard de l’âme… Quelques mots Sont prononcés par Dieu qui rappellent ses maux. Tout semble […] Lire la suite

ESPRIT TORTURÉ

Le cri de la Vendée est un meurtre sanglant, L’inavoué commis par la troupe féroce, L’indicible du mal d’un monde violent Qui concentre en un lieu les crimes de l’atroce. L’humaine piété n’est que superstition Qu’il faut éradiquer comme la variole, Contre elle il faut faire une Révolution ; Car les fastes de Dieu sont […] Lire la suite

INVOCATION DE L’ESPRIT SAINT

Viens à moi, viens à moi, viens semer dans mon âme L’Esprit de vérité pour me conduire à Toi, Oui, viens ! Seigneur Jésus, Toi dont la tendre flamme Couronne mes désirs, sois désormais mon roi ! Je sais que Ta bonté va délivrer ma vie, Je crois que Ton amour vient secourir mon cœur […] Lire la suite

L’AUTRE CENTENAIRE

La France se souvient d’un futile armistice, Oubliant son grand saint qui vécut au désert ; Plus le moindre poilu dans ce monde factice Pour avertir le monde et son fatal concert, Quand les écrits parlants d’un prêtre d’Algérie Rappellent avec foi le noble de l’Amour. Face à lui se dressait l’humble périphérie D’un monde […] Lire la suite

APPEL D’UN ÉLECTEUR À SES PAIRS

Cesserons-nous d’élire un monde parvenu ? Voyez-les se réjouir de la victoire acquise, Ces phénix immortels par l’Argent retenu ; Nous avons beau leur dire, ils n’en font qu’à leur guise ! L’Histoire est bien cruelle et va se répétant : Alors qu’il ne veut plus de l’infâme puissance, Un grand peuple en colère élit […] Lire la suite

BLESSURES D’ENFANCE

J’ai l’insigne blafard d’une angoisse troublante : Je vais sans vraiment vivre en ce monde brisé ; Peu savent aujourd’hui que je suis déguisé D’un épais camouflage à l’ombre étincelante. On croirait que tapi dans une peur sanglante J’avance prudemment comme un zèbre irisé, La lumière d’un mot qui m’a pulvérisé Recèle les coups bas […] Lire la suite

L’EXIL

J’ai, ma foi, un peu trop de ces âmes lointaines ! Exilé par la vie aux rives incertaines, J’attends la fin des coups d’un souffle clandestin ; J’attends le trait fatal de l’arrêt du Destin. J’ai, ma foi, un peu trop de ces âmes lointaines ! En ce jour où le Temps n’interrompt pas ses […] Lire la suite

LE DÉFI DE L’AMOUR

Me défiant du regard qu’il voudrait que je baisse, Un jeune musulman. Je crois que la vie blesse, Mais du regard, je sais qu’il peut toujours aimer. L’œil a tant de désirs, mais quand on vient blâmer Ce qu’il porte de bon, tout ce beau qu’il contemple, On le tue. Endurci par un mauvais exemple, […] Lire la suite

TIRAILLEMENTS

Je traverse un désert de tourbe et de mensonge. Je rêve de ma fin quand le remords me ronge, Je suis pris des tourments de l’homme tiraillé ; Par un péché coupable à jamais travaillé, Je traverse un désert de tourbe et de mensonge. Le combat de ma vie est de ne point mourir. Devant […] Lire la suite

SEPT TENTATIONS, SIX CHUTES

Je voulais guérir de la myopie. J’aurais aimé en guérir. Mais telle n’est pas la volonté de Dieu, Lui qui me veut près de lui. Je dis cela parce que j’ai été tenté par Satan et que j’ai succombé. Et que je n’ai pas succombé de n’importe quelle manière. Et que la personne qui a […] Lire la suite

AMOUREUSES ÉTRANGETÉS

Un rythme unique Un rythme frénétique Comme un vent Sur ma peau. Je le sens Qui me caresse Avec son peu De tendresse. J’aime ces mots Je les chéris Je les sens Je les vis. J’embrasse ces mots Qui se bousculent Sur mes lèvres Apaisées. Uniques Vent du langage Qui part au loin Dans l’absolu […] Lire la suite

VŒUX DE NOUVEL AN (2017)

Chers promeneurs, Très bonne année, et sainteté dans vos cœurs ! Le Jardin poétique a vécu une année riche en rebondissements. En 2016, vous étiez près de 1500 visiteurs uniques à cliquer sur les différents liens. Merci notamment aux 87 abonnés Facebook et 24 abonnés WordPress pour votre fidélité dans ces promenades. En outre, BeL13ver […] Lire la suite