Le Songe d’un salésien

Dans ce tumulte noir de puissances hostiles, Le pauvre galion que guide un homme âgé ; Autour du bâtiment tout un peuple enragé Lui lance sans arrêt de nombreux projectiles. Ces coups peccamineux demeurent inutiles, Car aucun ne paraît l’avoir endommagé ; Il gagne sans soldats le combat engagé, Les assauts les plus durs apparaissent […]

Entrée sur scène

N’est-il que la tristesse ou l’âme belliqueuse Qui pourrait conquérir ce pays démasqué ? L’œuvre du Temps s’accorde un étrange calqué, L’homme qui prend les tours du prince et de la gueuse. Univers étonnant que la masse visqueuse, Amusée – ô combien ! par le hère brusqué, Qui regarde aujourd’hui ce fugace embusqué, Comique du […]

Prière sur Perpignan

Seigneur, toi seul connaît le chemin de l’éternité. Seigneur, tu vois cette ville, ce pays catalan, aux si beaux retables, aux sublimes églises. Les hommes ont rivalisé d’ingéniosité et de talent pour glorifie ton Nom. Mais, plus que partout ailleurs, ils t’oublient. Aujourd’hui, Perpignan ne t’aime pas, Perpignan te hait. Engagés dans cette ville, les […]

Offrande

Croix du supplice symbole de mort triomphe indicible victoire de la vie bois du martyre qui porta l’Amour scandale pour le monde Jésus-Christ sauveur de notre humanité porteur du rachat par la puissance d’un sacrifice condamné à mort alors innocent choix divin volonté parfaite d’un Père aimant.

Source

S’écoule en torrents dans les ravins de la mort une source de vie l’ombre du silence étendue démesurée car l’Amour est sans mesure tranquille je m’y abreuve dans la quiétude et la douceur divines plus d’angoisses chassés les doutes vaincus les tourments brisés les plans du Mauvais victoire sur la mort.

Semence

Sang répandu versé comme une somme exorbitante qui lave le sol éponge la faute étanche la soif de ces chrétiens que l’on persécute ceux qui témoignent courageux ardents fidèles malgré le danger prêts à tout instant pour notre Seigneur liquide répandu sur la terre pour la vivifier

Éruption

Le bruit se déchaînedans les passions brumeusesquand règne un au-delàqui dans le silenceveut visiter ton cœurcomme un volcan ardentun brasier incandescentil fait sourdre le feud’un amour parfaitun cœur amoureuxtranspercé par les mauxblessé par l’humaine fautequi l’enserra d’épinesde ce cœur souffrantle sang se répandqui apaisel’eau s’épandqui calmeet qui abreuve.

Nuit agitée

Quelque part s’agitait une flamme superbe, tandis que je dormais – mal – avec les ronflements surfaits de l’homme que le sommeil trouble. Je ne savais que penser du silence mystérieux qui me subjuguait, m’encerclait dans un flot discontinu de pensées alambiquées et endolories. Il faut dire en effet que la nuit ne m’aime pas, et que […]

Y croire

Croyez-vous que je sois ce triste sireÀ la pauvre vertuQui chante aux alentoursDu temps qui passeQuelque chanson perdue ? Vous le croyezPeut-êtreDans vos foyersSous la chaleurD’un feu de cheminée Me croirez-vousQuand je vous disQue j’y peux rienSi j’ai tout perdu ? Vous ne croyez pasQu’un pauvre gars sans toitIl veut pas faire la mancheVous qui le molestezDe […]

Une histoire de faim

La guerre vient. Ne cherchons pas à le nier, elle vient. Et cela peut légitimement nous inquiéter. Un grand dicton moderne dit que « les démocraties ne se font pas la guerre ». Mais les démocraties modernes ne font pas plus la paix. Peut-on appeler paix cette absence de guerre, qui, ne l’oublions pas, est […]

Le Chat

Poème ayant obtenu une Rose d’honneur de la société des Rosati d’Arras Je dédie un poème au fauve nonchalant, À sa fine parure et sa course hâtive, Dont seule la beauté semble être le talent. Petit, son apparence est si laide et chétive, Que l’animal, fier, dédaigne ouvrir les yeux, Paraissant rejeter sa nature fautive […]

Quête de sens

J’ai si longtemps rêvé d’être Dieu sur la terre Pour venger les tourments de rires scélérats ; Je rêvais de ce jour où, de son cimeterre, Ma vengeance brisait cette engeance de rats. Pour l’heure, je n’étais armé que de poèmes, Qui ne disaient rien plus que la méchanceté, Eux qui ne valaient rien lançaient […]

Douce partition

En déposant ces mots j’écris l’éclat d’un rêve Et laisse à l’aventure un trait de sa douceur, Je prends la douce plume où j’ai mêlé, si brève, Une idée imprécise à l’opaque noirceur. Quand je ne sais que dire avec les mots des sages, C’est alors justement qu’en moi viennent les vers ; Chanteurs mystérieux […]

Beuverie

Version originale du poème en bas de la page Dans mon corps le malheur lentement se propage : Gardant sous clé ce pur de mon cœur blême et froid, Il sème aux quatre vents quand la menace croît De mourir englouti par les fruits d’un cépage. Comme un navire sombre avec son équipage, Mes pieds […]