Victoire de la Croix

Car l’ombreux déferla dans le premier jardin, Perdu, l’homme a caché ce que la faute outrage, Il souffre ses enfants et suinte son ouvrage, Et pour ne jamais choir prend pierres et gourdin. Dès lors, le bruit qui lance un regard de dédain Révère un diviseur tout écumant de rage ; Le fourbe du mensonge…

Les fins dernières

Quand s’effondre la nuit d’un plomb que l’homme impose‚ Quand l’âme d’un pays se perd à croire Rien‚ Quand vient le temps du sang versé par le chrétien‚ Quand le Démon gouverne avec un faux air rose‚nière   Quand mon pays se tait dans une ère de peur‚ Quand l’homme affronte un mal mais pas…

Ô Liban

Ô Liban ! Yâ Lubnân ! Pays du Cèdre et du Beau, Terre de la grandeur de cette unité vraie, Mais fragile… Nommée à l’aune de l’ivraie : Malheur ! Car au Seigneur, le Puissant, Dieu Très-Haut,   Vous êtes ce pays qui doit rester, contrée Des filles et des fils marchant main dans la main. Pourtant, ô beau…

Épître à un franc-maçon

Le sang de nos sillons a pourri sur la plaine. Il boit l’ignoble prix de notre liberté, Engloutit les tourments dont notre terre est pleine En répandant partout ce qu’il a colporté :   Haine, sanglots, misère, cadavres, immondices, Combats, divisions, ténèbres et Terreur. Que de sang délesté sur les noirs interstices Du coupable creuset d’une…

Gloutonnerie

Dans l’auguste silence un jour encanaillé, Un esprit revenu de sa folle misère ; Sur le papier de l’encre un air dépenaillé, Le poids d’un sentiment qui clame le rosaire De l’homme impénitent priant son Adversaire ;   L’homme sans volonté se laissera punir. Je ne sais que penser de ce jour formidable Où l’ombre a retenu…

Lutte quotidienne

Sur mon clavier j’écris comme un vieux déshonneur, Remettre le passé dans un avenir morne Ne sert à rien… Aimer, voilà mon seul bonheur, Donner, tel est le but dont l’existence s’orne   Quand je choisis de vivre avec les mots du cœur, Plutôt qu’avec les maux de ma décrépitude ; Je suis anéanti par la…

Gaieté et autres joyeusetés de ce temps

Contre le mariage et la famille humaine, Un jour, fut décrété ce légal immoral ; L’imbécillité fourbe à l’atour viscéral Dénomma le sensé du vocable de haine ; Tout ce qui refusait la folie et l’abscons, L’injuste l’appela du nom d’homophobie ! Se retrouvaient, de fait, brisé par la lubie, Le beau, le vrai, le bien, plutôt que…

Accrocs

Exil d’une âme peinéefeu mort sauvagedans une explosionavarice de sentimentsmêlés emmêlés détruitsdémêlés dans le tourbillond’une riche médiocritéocre futile parfum caducfausseté du silencecachette embruméeje tremble d’effroije sombre dans la glacetorve et mornede la superbe ignoble.

Crache !

Protégé par Cléo Ce mot jamais prononcéqu’on entendsouvent formulésur le bout des lèvrescrasseux crachouillisque l’on comprendà demi aveuglépar ce masquede la sincérité facticeet d’un authentique artificielcracher oui cracherle venin de discours sans courtoisieet cracherle poison du fisc sans philosophiequi te disentcrache et surtout crache bien ! Or vient le jouroù tout ce qui sortirasera salive et…

Quelque part, à Wembley

Protégé par Cléo Les Dragons l’auront fait que le Quinze publie : « Quelquefois celui-là peut gagner quelque rien ! » Le Treize n’est pas mort mais le Quinze sait bien Tout ce qu’il vaudra mieux que point l’on ne publie. Je le fais à sa place en posant ces mots sombres ; Car ce…

La couleur des blessures

Protégé par Cléo De mon cœur je ne sais quel sentiment le glace : Je ne sais s’il s’agit de joie ou de malheur, Mais ce fiel maléfique a pris toute la place. Ce tourment me poursuit de son rire enjôleur ; C’est un venin chantant, un vin qui me maltraite, Le quelconque odieux d’une…

À Treize contre Quinze

Protégé par Cléo De son injuste histoire il a perdu les armes,Sans toutefois les rendre à ce Quinze guerrier,Ce sublime rugby n’en a que plus de charmes,Lui qui se bat souvent mais qui voudrait crier, Dire au monde du sport qu’il a le droit de vivre ;Non pas que le spectacle en ait moins de…

TEMPÊTE

Dans l’oppressant de la nuit Sur un infini de mers Comme un néant qui souffle Qui mugit Perdu dans la tourmente Un équipage à la dérive Un rafiot sans attaches Que les courants ballottent Les marins peu à peu Perdent espoir À quoi bon avancer Dans l’océan Où tous semblent aveugles Dans les flots de…

MOTS COURAGEUX

Le courage aujourd’hui aime souvent paraître Dans des discours de forme aux fausses profondeurs ; Que sait-on du Français de jadis, de son être ? Lui qui sauva sa terre au prix de ses sueurs. « Oui, barbe en bandoulière et fusil dans la gueule, Ils seront morts pour rien, peut-être la nation ; Combattants…

IL ÉTAIT FRANC-MAÇON

À Maurice Caillet. Je ne crois pas au vain de la sinistre Église Où le vœu d’être libre s’enlise, Je ne crois pas en Dieu, ce Jésus qui n’est pas, Qui n’est qu’un repousse-trépas, Je ne crois pas au Père, à l’Esprit. Pour paraître Je vais voir ce vaniteux prêtre, Mais aujourd’hui, fini. Assez du…

TIRAILLEMENTS

Je traverse un désert de tourbe et de mensonge. Je rêve de ma fin quand le remords me ronge, Je suis pris des tourments de l’homme tiraillé ; Par un péché coupable à jamais travaillé, Je traverse un désert de tourbe et de mensonge. Le combat de ma vie est de ne point mourir. Devant…

SEPT TENTATIONS, SIX CHUTES

Je voulais guérir de la myopie. J’aurais aimé en guérir. Mais telle n’est pas la volonté de Dieu, Lui qui me veut près de lui. Je dis cela parce que j’ai été tenté par Satan et que j’ai succombé. Et que je n’ai pas succombé de n’importe quelle manière. Et que la personne qui a…

VICTORIEUX

Tapotant Pianotant Son clavier Le Gamer Trop nerveux Veut gagner Son combat Un dernier Pour ce soir Un dernier Après quoi Un dernier Lui succède Au dernier Jeu succède Encore un Un dernier Addiction Dépendance Reconnues Comme un sport Ou peut-être L’avenir Voyez-les Voyez-les Virtuel Un faux sport Que l’eSport Qui promet Des merveilles Du…

LETTRE AUX FEMMES

Femmes, Je n’aurai bientôt plus le droit de vous le dire ou de vous l’écrire. Alors je le fais aujourd’hui. Depuis quarante ans que d’aucuns veulent tuer votre conscience, que des politiciens veulent briser les liens de la filiation, que des technocrates veulent remplacer l’homme ancien par un homme augmenté, bon nombres d’entre vous ont…

AVERTISSEMENT POUR LES TEMPS QUI VIENNENT

France ! mon doux pays ! France ! que deviens-tu ? Car, en ce jour, j’ai comme une douleur dans le cœur ; Une douleur quant aux temps qui adviennent ! Tu seras vomie parmi les nations, Un crachat d’égout ; Toi qui fus la lumière de ce monde Tu deviens ce que le monde…