Épître à un franc-maçon

Le sang de nos sillons a pourri sur la plaine. Il boit l’ignoble prix de notre liberté, Engloutit les tourments dont notre terre est pleine En répandant partout ce qu’il a colporté :   Haine, sanglots, misère, cadavres, immondices, Combats, divisions, ténèbres et Terreur. Que de sang délesté sur les noirs interstices Du coupable creuset d’une…

L’incarné

« Je suis Emmanuel, sauveur de mes élus, Ceux qui surent choisir mon nom parmi les autres ; Car la menace est là, Français, de faire vôtres Les cris ou la révolte à jamais superflus !   Parce que ce projet que je défends pour vous, C’est l’amour que je porte à vos étranges âmes ! » Incarnant l’impuissance aux…

Gloutonnerie

Dans l’auguste silence un jour encanaillé, Un esprit revenu de sa folle misère ; Sur le papier de l’encre un air dépenaillé, Le poids d’un sentiment qui clame le rosaire De l’homme impénitent priant son Adversaire ;   L’homme sans volonté se laissera punir. Je ne sais que penser de ce jour formidable Où l’ombre a retenu…

Onction

Car le silence égare et la querelle honore, Tombant dans la nuit des cris de l’univers, D’un absurde sans fond qui pleure et vous dévore, Ne pouvant croire aimer vous dédîtes mes vers.   Si l’amertume est là qui me prend à partie, Je ne suis qu’un pauvre homme épuisé de souffrir ; Je vous hais,…

Apocalypse virale

Né de la Chine, un mal, un rougeoiement de l’ire Que le Sauveur jaloux laisse éclater soudain, Avertissant son peuple à cause du dédain Porté pour cette Croix qui abattit l’Empire,   Un mal né d’Orient brise le commerçant, Réduit à rien déjà la fortune des riches, Tordant le cou d’airain des dollars et des…

Lutte quotidienne

Sur mon clavier j’écris comme un vieux déshonneur, Remettre le passé dans un avenir morne Ne sert à rien… Aimer, voilà mon seul bonheur, Donner, tel est le but dont l’existence s’orne   Quand je choisis de vivre avec les mots du cœur, Plutôt qu’avec les maux de ma décrépitude ; Je suis anéanti par la…

Combat spirituel

Scandale de la grâce au goût pur et divin, La Croix de Jésus Christ je la vois qui révolte, Face à l’inanité du discours sombre ou vain Qui donne le pouvoir au Satan. Il récolte La semence du monde et l’esprit qui se perd, Ce Démon pourfendeur de la sainte justice, Il brûle de son…

Contemplation

Je me tiens loin des yeux dans la petite église,Tandis que vient à moi comme un doux scintillé,Tel un astre au regard lentement habilléPar le si bel amour d’une sainte prêtrise. Dans ce moment de paix nul remords n’a de priseSur mon cœur tout heureux d’être tant dépouillé ;Face à mon bon Jésus je suis agenouilléEt…

Veille

Protégé par Cléo Dans le silence, là, semé comme une larme, Je reconnais le cœur d’un tendre sublimé, Murmure de la nuit d’où frémit le vacarme ; Il semble presque vain que ce soir, abîmé, L’homme puisse renaître et l’âme soit grandie. Pourtant, proche est le temps qui les ouvre au bonheur. La flamme surgira de…

France, quand crieras-tu ?

Protégé par Cléo Tout semble vaciller dans ces temps de misère, Où le Seigneur regarde un grand pays mourir, Cette sainte contrée au cœur missionnaire, Jadis, qui ne voit plus ce qu’il faudrait chérir. Ce pays malheureux de refuser la vie, De haïr ce Jésus qu’il adora… Pourtant, L’âme française fut cette Dame ravie, Au…

La foi des incroyants

Protégé par Cléo Un ombrage s’étend sur la plaine endormie, Tandis que l’aventure éveille comme un chant ; Je trouve magistral ce qui part en marchant, Et cherche aux alentours l’humble et joyeuse amie. Prestance de jadis qui s’élève dehors, La douceur de l’amour trouve aujourd’hui son être Sur la Croix de Jésus ne cessant de…

Rencontre

Protégé par Cléo Au-delà de la peur qui traverse la France, Avec le vers je veux toute l’immensité, Moi qui cherchai l’espoir d’être plébiscité, Je reçois tout le bien d’une neuve espérance. Parfois, la chair tombait, du fait d’un orgueil rance, De la tentation d’un acerbe excité, L’angoisse et la tristesse avaient droit de cité,…

Le Songe d’un salésien

Protégé par Cléo Dans ce tumulte noir de puissances hostiles, Le pauvre galion que guide un homme âgé ; Autour du bâtiment tout un peuple enragé Lui lance sans arrêt de nombreux projectiles. Ces coups peccamineux demeurent inutiles, Car aucun ne paraît l’avoir endommagé ; Il gagne sans soldats le combat engagé, Les assauts les…

Offrande

Protégé par Cléo mde Croix du supplice symbole de mort triomphe indicible victoire de la vie bois du martyre qui porta l’Amour scandale pour le monde Jésus-Christ sauveur de notre humanité porteur du rachat par la puissance d’un sacrifice condamné à mort alors innocent choix divin volonté parfaite d’un Père aimant.

Source

Protégé par Cléo mde S’écoule en torrents dans les ravins de la mort une source de vie l’ombre du silence étendue démesurée car l’Amour est sans mesure tranquille je m’y abreuve dans la quiétude et la douceur divines plus d’angoisses chassés les doutes vaincus les tourments brisés les plans du Mauvais victoire sur la mort.

Semence

Protégé par Cléo mde Sang répandu versé comme une somme exorbitante qui lave le sol éponge la faute étanche la soif de ces chrétiens que l’on persécute ceux qui témoignent courageux ardents fidèles malgré le danger prêts à tout instant pour notre Seigneur liquide répandu sur la terre pour la vivifier

Éruption

Protégé par Cléo Le bruit se déchaînedans les passions brumeusesquand règne un au-delàqui dans le silenceveut visiter ton cœurcomme un volcan ardentun brasier incandescentil fait sourdre le feud’un amour parfaitun cœur amoureuxtranspercé par les mauxblessé par l’humaine fautequi l’enserra d’épinesde ce cœur souffrantle sang se répandqui apaisel’eau s’épandqui calmeet qui abreuve.

Quête de sens

Protégé par Cléo J’ai si longtemps rêvé d’être Dieu sur la terre Pour venger les tourments de rires scélérats ; Je rêvais de ce jour où, de son cimeterre, Ma vengeance brisait cette engeance de rats. Pour l’heure, je n’étais armé que de poèmes, Qui ne disaient rien plus que la méchanceté, Eux qui ne…

Ce regard qui change tout

Protégé par Cléo L’épée qui vous menace le plus, c’est l’œil de vos frères. Le glaive le plus tranchant, c’est le regard posé sur vous, à guetter la moindre de vos réactions. Le livre dont vous parlez avec foi, peut-être le méprisent-ils avec leur cœur mauvais et leurs mots contondants. Vous vous sentez plus sage,…

Moi, je suis catholique

Protégé par Cléo Qu’importe les grands mots, moi, je suis catholique ! Les jeux de la discorde ont semé leur fiel, Mais je ne cache pas mon bel amour du Ciel – C’est cette étrange loi que toujours je m’applique. Tu peux penser de moi que j’ai l’atour ancien, Croire de mon bonheur qu’il n’est…