FACE À L’HOMME DEBOUT


Il s’éveille soudain face à l’Homme debout.
Il voit comme un Fils d’homme ; en bas, un feu qui bout,
Plus haut, le Ciel ouvert, et Saint Pierre à l’entrée.
Un frisson de chaleur et sa vie illustrée

Tourmentent le regard de l’âme… Quelques mots
Sont prononcés par Dieu qui rappellent ses maux.
Tout semble insupportable à l’âme tourmentée
Qui subit désormais la profondeur hantée.

Soulagent le contrit tout penaud… Le Seigneur
Lui révèle le Beau d’un éternel Bonheur ;
L’âme veut s’apprêter pour en être plus digne :
Les eaux du Purgatoire en épurent la ligne.

Réjouissent… Le saint que Jésus vient bénir
De sa parole vraie et de son doux soupir,
Entre par la grand-porte ouverte par Saint Pierre,
Contemplant sa brebis Dieu l’ouvre à la Lumière.

Le jugement divin, juste paternité,
Au moment décisif donne l’éternité.
As-tu donc fait le Mal sans jamais t’en défaire ?
As-tu vécu le Bien que l’amour te confère ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s