AVERTISSEMENT POUR LES TEMPS QUI VIENNENT


France ! mon doux pays ! France ! que deviens-tu ?
Car, en ce jour, j’ai comme une douleur dans le cœur ;
Une douleur quant aux temps qui adviennent !
Tu seras vomie parmi les nations,
Un crachat d’égout ;
Toi qui fus la lumière de ce monde
Tu deviens ce que le monde rejette !
Prends garde à la Soumission,
À l’anarchie,
Aux puissances non encore révélées
Qui attendent dans l’ombre !
Elles te tâtent, te goûtent,
Elles approchent pour le festin infernal !
À ce qui vient
Prends garde donc !
France ! France ! ô ma douce et tendre contrée,
Tu es la proie du Malin,
Mais tu peux encore t’enfuir et te retourner,
Le vaincre par la Croix de Jésus Christ !
Prends garde donc,
Ô pays malheureux !
Tourne-toi vers ton Dieu,
Père, Fils et Saint-Esprit,
Et alors, la Sainte Mère,
La Vierge Marie,
Celle que tout Mal fuit,
Elle sera là,
À tes côtés !
Elle te protégera,
Terrassera le dragon,
L’infâme dragon qui veut ta mort,
L’infâme dragon à sept têtes
Et dix cornes
Qui veut ta mort !
Ô ma France,
Que deviens-tu ?
Ton plus grand secours
Sera la prière,
Et non le pompeux discours
D’un flasque chef de guerre !
Ton plus grand secours
Sera la foi,
Et non la croyance
Dans de vains propos
Calculés !
Ton plus grand secours
Sera l’espérance,
Et non de vains espoirs
En quelque syndicat, manifestation, homme politique,
Mais en la manifestation divine
Dans ton histoire !
Ton plus grand secours sera la charité,
Et non vouloir moins de cherté !
Car le pain et le vin
Sont là depuis deux mille ans
Qui se changent dans le Corps sacré et le Précieux sang
De Jésus le roi crucifié !
Il est encore temps
De demander le pardon
Ô ma France ;
Dieu te l’accorde
Et tu le lui refuse ;
Dieu te l’accorde
Et tu le lui dénie !
Ensuite, tu pourras pardonner,
Te repentir des fautes passées ;
Mais demande ce pardon pour ton impiété,
Demande ce pardon pour ta décadence !
Ne te laisse plus aller au hasard
De quelques hommes
Qui en deviennent vite quelconques,
À force de séduire et de persifler,
Et Dieu te délivrera de tout mal !
Car c’est à lui, et lui seul,
Qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire,
Pour ce temps et dans l’éternité !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s