IDÉOLOGIES


L’ombre du jour qui s’échoue sur la grève
De l’incertain, est comme ce beau rêve
Qu’un cauchemar, brusquement, vient briser ;
Cette ombre-là, réelle aux yeux du nombre –
Teinte d’un sang à la fois rouge et sombre –
Cette ombre-là se laisse courtiser.

On croit souvent en avoir le secret,
Quand dans les faits, l’avoir tient du décret
Signé d’un seul, d’une main criminelle ;
Vêtu du sang des morts, des torturés,
Tenu en vie par quelques conjurés,
Par mille, il tue d’une voix solennelle.

Tuant le noir, le juif, ou l’actionnaire,
Il prend l’air neuf du révolutionnaire,
Ce vieux secret (oui, j’en vois qui, furieux,
Affirmeront que la faucille russe
Est signe heureux !), mais à l’Est ou en Prusse,
Il détruisait d’un désir impérieux !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s