ELOGE DES MERES


« _Petits enfants, qui courez sur le sable,

« Petits amours au cœur bon, doux, aimable,

« Petits enfants, disais-je avec grand’ joie,

« Petits enfants, venez que je vous voie ! »

Ô mère aimante et pleine de tendresse,

Qui appelez les fruits d’une caresse !

Ô mère aimante, ô cœur bon et heureux,

Vous rassurez l’enfant parfois peureux,

Vous guérissez sa blessure de guerre,

Vous rappelez le fils trop téméraire,

Vous consolez la moindre des douleurs !

Et vous grondez tous ces tendres voleurs

D’un bout de pain. Ô bienheureuse mère,

Joie du foyer, joie qui toujours prospère !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s