Discours téméraire

Il est de ces coquins qui vont à la querelle Pour quelque envie absconse ou quelque fou désir, Dans une lutte à mort ils vivent à loisir Et vont comme affronter leur ardeur naturelle. La passion des sens tient pour eux du bonheur, Quand la verve des mots leur paraît presque triste : Dans ce…

L’Iscariote

« Fais ce que tu dois faire, et fais-le vite ! » Traître, Judas avait trempé son morceau dans le plat, Révélant à chacun la noirceur de son être ; Il préférait au Christ un dangereux éclat, Celui des ors puissants au fol aspect de flamme. Voleur, il se servait dans le commun trésor. Cette corruption lui rongeait toute…

Harcelé

Protégé par Cléo Souvent, le mot bouscule, et parfois vous détruit. Comme un poing sur la gueule il vient sur le visage, Et marque la victime avec ce fer d’où luit Le rouge ensanglanté d’une indicible rage. Gratuits, les coups m’ont fait comme un tombeau blessé ; Ils m’enterraient toujours un peu plus… Dans mon âme,…

BAMBI

Bambi. Pour vous, c’est un cerf, Un petit faon ; Pour moi, C’est un honteux qualificatif, Une insulte maintes fois Répétée. « Eh Bambi ! Ta gueule ! Eh Bambi ! T’es qu’un boulet ! » Voilà mon quotidien, Voilà ce que fut ma vie. Je suis mort d’avoir vécu, Car la Haine fut mon…

CALVAIRE ESTUDIANTIN

Perdu dans la foule Comme un déchet dans le vide-ordures, J’erre, j’erre, et je ne trouve pas ma voie. Perdu dans la masse Comme une feuille morte dans le compost, Je meurs, je meurs de ne pas avoir d’amis. Oui, je meurs. Ils n’ont pas compris, ces étudiants prétendus, Ils n’ont pas compris Qui j’étais…

PROFANATION

Suite à l'odieuse profanation d'une église en Hongrie. Ombre d’un silence, Qui glace le sang. Dans la nuit, Les traîtres l’ont défigurée, Notre Reine. Quelques hommes de Satan, Des possédés, Des gens de haine, Ils l’ont défigurée ! Cette peinture noire sur les yeux De Marie, Cette peinture si noire, D’un noir inhumain ! On…

MISERE DE L’ATHEISME

Je le voyais, ce frère, haïr son Dieu, Et déverser un flot de haine noire, Vider un sac infâme et vexatoire Envers l’Amour. Je le vis, en ce lieu De faux-semblants, cracher sur les fidèles ; Sur cette Toile aux fils laids et vicieux Je vis la Haine en un flot pernicieux, Venir tout droit…

PECHES CAPITAUX (I – ORGUEIL)

Premier de tous, malicieux, tacticien, Il chante l’air d’un génial musicien ; Il donne à boire une eau presque sucrée : L’urine infâme et faussement sacrée Du Mal sournois, du Mal pernicieux, Ce poison noir, ce poison vicieux. Petit grappin, c’est au cœur qu’il s’accroche ; Bientôt la chair du cœur redevient roche.