PROFANATION


Suite à l’odieuse profanation d’une église en Hongrie.

Ombre d’un silence,
Qui glace le sang.
Dans la nuit,
Les traîtres l’ont défigurée,
Notre Reine.
Quelques hommes de Satan,
Des possédés,
Des gens de haine,
Ils l’ont défigurée !
Cette peinture noire sur les yeux
De Marie,
Cette peinture si noire,
D’un noir inhumain !
On voulait l’enlaidir,
Elle qui est si belle !
On voulait la salir,
Elle qui est si pure !
Ombre d’un silence
Qui lapide le cœur.
La haine,
La haine et la mort
Ont frappé notre douce Vierge.
Elle est comme morte,
Elle paraît haineuse,
Et pourtant c’est bien Marie
Que je vois.
Combien de crimes seront encore commis
Contre le Nom du Seigneur ?
Combien ?
La mort, la haine,
Sont les deux lames de la Division ;
Larmes du mal défait
Qui pleure un râle
Désormais
Deux fois millénaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s