Y croire


Croyez-vous que je sois ce triste sire
À la pauvre vertu
Qui chante aux alentours
Du temps qui passe
Quelque chanson perdue ?
Vous le croyez
Peut-être
Dans vos foyers
Sous la chaleur
D’un feu de cheminée
Me croirez-vous
Quand je vous dis
Que j’y peux rien
Si j’ai tout perdu ?
Vous ne croyez pas
Qu’un pauvre gars sans toit
Il veut pas faire la manche
Vous qui le molestez
De regards sentencieux
Et supérieurs…
Vous y croyez ?
Quelqu’un m’a fait
La tendresse d’un sourire
M’a parlé
Ce qu’il m’a donné
Peu importe
Il m’a offert bien plus
Merci, petit gars !
Désormais, j’y crois !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s