LETTRE OUVERTE À UN ANCIEN PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE


MONSIEUR, hélas ! je fus bien naïf, trop crédule !

Peu vous chaut le pays tant que l’on vous adule !

Assez ! Des beaux discours, des paroles, assez !

Il est urgent d’agir en ces temps menacés !

Plus de vide propos, plus de vaine pensée,

Plus de poudre magique élégamment lancée

Aux yeux des électeurs ! Oui, nos concitoyens

Veulent des décisions, des lois et des moyens !

De mes yeux impuissants je vois ma pauvre France,

Fière jadis, mourir de l’odieuse ignorance

De ses hommes d’État ! Le peuple est fatigué,

Fatigué de ce cirque où l’on est distingué,

Non pas pour ses vertus ou bien pour son courage,

Mais pour un compromis alliant chien et rage ;

Non pas pour sa stature ou bien sa volonté,

Mais la jolie jument que l’on a bien monté ;

Non pas pour sa vigueur ou même son mérite,

Mais plutôt sa carrière et ce dont l’on hérite !

La France se désespère, et quand ce mal s’étend

Dans la pensée publique où vous vous plaisez tant,

Elle meurt un peu plus ! Oui, je vois ma contrée

Qui s’afflige un peu plus d’une vie mal montrée,

Du poupon de MADAME, ou bien de sots écrits,

Ou encor d’une armée de félins malappris

Décorant Notre-Dame avec leurs eaux putrides !

Admettrez-vous enfin que vos vœux aux cent rides

Sont autant de serments que vous aimez trahir ?

Pourquoi aimer un jour et le suivant haïr ?

Et de quel droit dimanche est-il mort ? Vos mensonges

Débités avec force avaient les airs des songes,

Mais ces rêves vendus sont des rêves de mort :

Ils n’ont rien pu offrir ; même le réconfort

Qu’ils suggéraient s’est mu en une longue plainte,

Plainte d’un peuple las de votre pitié feinte !

Si vous savez comment rendre le pays fier,

Faites-le ; car sinon, c’est par le sombre fer

Que tout s’achèvera ! Craignez ces heures sombres

Où vos rêves mourront dans la danse des ombres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s