Ô NUIT DE DIEU !


Ô Nuit de Dieu ! Ô Nuit sans Bien ! Ô Nuit sans Foi !

Nous sommes au quint jour révélé au disciple ;

Cette Nuit qui commence et qui dure, sans Loi,

Est Nuit puissante et vaine où le Méchant se triple,

Tel une imitation superbe du Vivant.

L’inconscience progresse, invention démoniaque !

Car l’Ange déchu n’est que trois six se suivant,

Ces trois six répétés par la folie manique,

Marqués sur la main droite et frappés sur le front.

Voyez-les, ces trois six ! Il est sur la fenêtre,

Il s’y est accroché, ce triplet qui corrompt !

Il annonce la Bête, il dévore notre être,

Pourquoi marquer ces six du sinistre avenir ?

Car nul ne le peut voir, nul ne le voudra croire,

Pour chacun, pour nous tous c’est un code à bénir,

Ils sont clés du succès, ils sont clés de la gloire

Car ils ne sont plus six que pour le peuple élu.

Ô mon Dieu, protégez vos enfants de ces signes,

Protégez vos enfants du Mauvais ! Je l’ai lu,

Ce signe de malheur, sur nos vitres indignes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s