Ô NUIT DE DIEU !

Ô Nuit de Dieu ! Ô Nuit sans Bien ! Ô Nuit sans Foi ! Nous sommes au quint jour révélé au disciple ; Cette Nuit qui commence et qui dure, sans Loi, Est Nuit puissante et vaine où le Méchant se triple, Tel une imitation superbe du Vivant. L’inconscience progresse, invention démoniaque ! Car l’Ange déchu n’est que trois…