Troisième blancheur

Protégé par Cléo De Pologne naguère a sourd une blancheur, Qu’un Turinois jadis vit comme dans un rêve : Éclat pur d’un joyau que ce grand voyageur, Cet homme qui porta la Vérité sans trêve ! Ce visage épuisé par les terribles ans Ne refusa jamais la douceur d’un sourire, Même face à la guerre…

IL ÉTAIT FRANC-MAÇON

À Maurice Caillet. Je ne crois pas au vain de la sinistre Église Où le vœu d’être libre s’enlise, Je ne crois pas en Dieu, ce Jésus qui n’est pas, Qui n’est qu’un repousse-trépas, Je ne crois pas au Père, à l’Esprit. Pour paraître Je vais voir ce vaniteux prêtre, Mais aujourd’hui, fini. Assez du…

DEUX MILLE TROIS CENT TROIS

Deux mille trois cent trois. C’était un jour, je ne sais plus lequel, C’était un jour mort, terrible, effrayant, Un jour sans fin et un jour achevé. Dans son corps de fer, l’homme – Pouvait-on Encore l’appeler ainsi ? –, l’homme, dis-je, Marchait au milieu des décombres. La guerre faisait rage. Il n’y avait plus rien,…

RÉVOLTE CONTRE DIEU

Quelle bizarrerie que le catholicisme ! Cette religion nous eût donné l’altruisme, La bonté, la grandeur, l’amour, la charité ! La poussière encrassant son Dieu a bien chanté : Une vieille hier soir qui traversait la rue Me contait des chansons de sa voix convaincue ; Cela semblait joli mais l’air était trop vieux : « _ Dieu t’aime, cher Christophe,…