CHER GARDIEN DE LIBÉRATION


La force de la prière,

C’est d’être faible,

Et cela le fort ne l’acceptera jamais,

L’athée l’acceptera péniblement.

La prière,

Cher gardien de Libération,

La prière,

C’est une arme que vous comprenez mal,

Parce que cette arme,

C’est l’arme d’un Dieu

Que vous refusez,

Que vous ne comprenez pas.

Cher gardien de Libération,

Vous souhaiteriez que nous fussions,

Chacun,

Des êtres sans loi, sans norme, sans raison ;

Mais nous n’en serions pas

Humains.

Cher gardien de Libération,

Prisonnier de votre fausse liberté,

Et de vos mauvaises pensées,

Vous restez béat devant des idoles,

Une armée de statuettes de sel,

Une poterie d’un prétendu artiste.

Cher gardien de Libération,

Je prie pour vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s