L’INSPIRATION VIENT


Saint-Donatien, un jour de mars 2004, il fait froid dehors, l’hiver a duré !

J’écris un poème pour Napoléon ! Il me faut seulement une heure pour écrire six quatrains, vingt-quatre octosyllabes !

Un don se révèle.

Les Ponts-de-Cé, février 2009, il fait froid, mais le printemps vient.

J’écris, et j’écris mal depuis Derval ! Que j’écris mal.

Mon don s’est endormi.

Angers, mars 2010.

Une phrase résonne : « au fond de mon chagrin je suis la pauvre veuve ! »

Ma lyre est accordée, ma lyre vibre au son de l’inspiration ! J’ai faisais trop, je n’en faisais pas assez, mes poèmes se heurtait à l’écueil de la révolte et du pamphlet !

Les Ponts-de-Cé, aujourd’hui, il fait froid, mais l’hiver ne m’a pas vaincu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s