« Pas à toi ! »

Protégé par Cléo Hier éliminés, détruits, crachés, vaincus, Les patois des Français qui furent bon usage, Reviennent désormais, phénix parfois cocus, Que l’autre République extermina de rage ! Ces tendres harmonies eurent beau vivoter, Pas un homme des temps pourra dire avec force Qu’il parle le patois du village. Lutter Comme un lion puissant tel que…

SUITE À LA SAN PANTZAR DE SAINT-JEAN-DE-LUZ

Euskaldunak ! Pourquoi déjeter tant de haine ? Vous croyiez donc brûler du feu de la Géhenne Le serviteur vaillant de Jésus Christ le Sauveur ? Ce feu n’a pas de goût ni même de saveur ! Ce feu n’est que dégoût et volonté funèbre De maintenir ce monde au fond de la ténèbre !…

POÈMES SUR LA MORTE CHINE

GRAND Sur la vieille barque une mutinerie, Un combat sans pitié, une bataille à mort, Une lutte de clans pour un cap, vers un port, Que le Sort conduisit à la Timonerie ; Non pas du timonier ordinaire et benêt, Mais un mal capitaine au gouvernail atroce, Un sombre capitaine au coutelas féroce ; C’était un chef.…

LE DESTIN DE ROME

Ô païens, ô chrétiens, qu’on se cache et qu’on prie ! Car le voilà qui vient, l’Ogre de la Hongrie ! Ô païens, ô chrétiens, voilà l’impie, le Mal Qui vient de l’Est, l’engeance abjecte, l’Animal ! Il vient. Il vient, celui qui de Rome est la ruine, Du pays qui ne sait ni la pluie, ni la…