Le député


Cet homme d’importance a l’air trop crocodile
Pour que devant ses tours Dieu lui-même ait tremblé ;
Le trait presque angelot du tact endiablé,
Pourtant, sème son fiel en un geste infertile.

Notre ponte des voix s’imagine en édile :
Avec l’atour du drôle il fait l’homme troublé,
D’un regard triste il joue un comique comblé ;
Le roitelet de l’urne amuse un volatile.

Quand son rare public l’accable de sifflets,
Notre reptile sort les déchirants couplets
De l’agneau qui – promis – se repent du factice.

Théâtre décrépi du pitre sans saveur,
Sa courbette niaise accorde la faveur
D’un bref instant de gloire au hasard qu’elle tisse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s