ÉCHECS (I) – LE SOCIALISME


La société, pense le socialiste,
Est mue par la lutte des classes.
Un dominant, des dominés ;
Un oppresseur, des opprimés.
Dans le socialisme, point d’Espérance,
Point de Salut ;
Le but ultime, c’est le paradis sur terre,
Où l’homme se contente de lui-même,
Et reste content de son péché.
Point de Salut,
Ni même de grâce,
Car pour le socialisme,
L’Église est une armée,
Un corps au service de l’obscurantisme.
Pas de grâce,
Ni même de bonheur,
Si ce n’est que le bonheur
Idéalisé,
Idée plus que réalité,
Le bonheur est théorisé.
Pas de bonheur,
Et encore moins de bien-être ;
La société est gouvernée selon des règles
Datant de plus d’un siècle,
La société est gouvernée par une Bible,
Dépassé,
Le Capital de Karl Marx.
Le socialisme se prétendait scientifique,
Aujourd’hui il se veut réformiste,
Mais rien n’a changé,
Rien n’a évolué
Dans les esprits de ses philosophes,
Et de ses politiciens.
Il se prétend même progressiste,
Mais qu’est-ce que leur progrès,
Sinon une destruction totale des repères,
Un effondrement des valeurs !
Ils ont beau jeu, ces socialistes,
De progresser,
Ils ont beau jeu même
D’avancer, de faire des avancées,
Mais est-ce pour le bien ;
Est-ce pour l’Homme ?
Est-ce par amour pour l’Homme ?
Je ne crois pas !
Le socialisme,
C’est la mort de la Foi,
Qui seule transmit le vrai amour.
Le socialisme, c’est le rêve d’être calife à la place du calife,
D’être pape à la place du Saint-Père,
D’être homme-dieu au lieu d’aimer notre Seigneur Jésus Christ.
L’égalité socialiste est imparfaite,
Parce que perfectionniste et totalement équitable ;
Mais sommes-nous tous nés au même endroit ?
Avons-nous les mêmes attributs ?
La même vie, les mêmes réactions ?
Le socialisme est une Idée sans fin,
Alors qu’il se prétendait la fin.
Il n’y a plus de substance
Dans cette coquille vide
De la pensée humaine ;
Il n’y a nulle part ailleurs de moins bonnes prophéties,
Que celles de Karl Marx ;
Cet homme qui prédit la fin de l’histoire
Par la fin du bien,
La fin de tout bien,
Matériel et spirituel.
Il s’est aveuglé à vouloir être l’artisan
De la vérité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s