Chroniques de demain

I Aux temps pas si lointains où chacun pouvait vivre, Cette époque bénie où rien n'aurait manqué, Un virus tout à coup en avait rendu ivre, Que pour dire son droit fallut être planqué. Et bientôt tout manqua malgré cette promesse De revoir le bonheur d'un passé révolu, Un remède, puis deux, puis trois, comme…

Résistance !

Vous pouvez nous chercher que nous ne cédons pas‚ Vous voulez nous briser que nous parlons encore‚ Vous venez nous tuer d’un regard qui dévore‚ Pas plus que nous‚ messieurs‚ ne fuirez le trépas. Aujourd’hui votre passe et bientôt la Milice‚ Aujourd'hui vos vaccins et demain la prison‚ Aujourd'hui votre injure‚ un jour la pendaison…

Oraison

Pesant parfois des maux d’un cœur fier et blessé, Il résonne souvent dans la maison de l’âme Quelque dit délicat d’un vivant délaissé, Qui du bois de la Croix répandit cette flamme Douce et belle et puissante et ample, d’un amour Qui dit à l’homme tant de son trop-plein de grâce, Ce surplus qui déborde…

À ces héros du Vingt-Cinq Novembre

Dans le désert malien où règne la poussière, De courageux soldats défendent mon pays ; Du terrible jihad à l’âme meurtrière, Pour la France ils vaincront ou périront unis : Ils répondent aux coups avec grande vaillance ; Loin de leur femme aimante et leurs enfants chéris, Si la mort doit venir, ce sera pour la France. Dans…

Regrets d’insomniaque

Protégé par Cléo Poème lu en direct dans l’émission « Ça commence aujourd’hui » sur France 2. Primé par le concours des Amitiés littéraires du Val d’Orléans. Je ne sais point pourquoi j’ai souvent recherché, Au lieu de mon sommeil, un sens à l’existence ; Je ne m’endors que tard après avoir marché. La nuit,…

LUTTE

Se laisser submerger par les flots du rivage, Les vagues du tourment qui enchaînent ma nage, Se laisser caresser par la main du Démon, Par l’âcre fourberie du sel d’un goémon… Tel est mon quotidien de chrétien idolâtre, Cherchant le réconfort chez un mari mulâtre. Sans même contempler du Christ les yeux mourants, Finir par…

LUTTE CONTRE LE MAL

Comme un voile doré sur l’Ombre de la Mort, Satan promet la vie à ceux qui l’ont refusée ; Comme une épée mortelle ennemie du Sacré, Satan promet l’honneur à ceux qui n’ont pas de remord. Ô dureté satanique, inflexible, mais fragile, Ô Ange maudit, déchu, dont les ailes par ton feu Furent dévastées, méchanceté suprême…