Mauvais génie


1er prix de la Terza Rima (Arts et Lettres de France 2018)

Passionné des mots qu’une flamme a portés
Je chante à la folie une gloire perdue,
Et cherche auprès des vers les feux des confortés ;

Car même si je sais qu’aucune ne m’est due,
À chérir les honneurs et leur courir après
J’en mesure toujours une large étendue !

Écoutez, mon ami, je ne fais pas exprès ;
Si j’ai par pur hasard désiré la timbale,
J’aime surtout chanter la douceur d’un cyprès,

La quelconque beauté d’un tendre jeu de balle ;
Cela-même me prend et m’inspire les vers
Auxquels vous déniez les droits d’une cabale.

Certes, ils sont construits quelque peu de travers,
Ne respectant pas même une alternance heureuse,
Mais ne voyez-vous pas leur sublime univers

À rechercher le tort dans ma rime lépreuse ?

Vianney Roche-Bruyn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s