FIN DE L’ÉTÉ


De ce vent automnal, j’aimerais partager
La douce mélodie. Sens-le qui te caresse,
Ce zéphyr envoûtant comme l’enchanteresse ;
Le calme de son souffle est un air passager !

Réjouis-toi de la pluie dont il est messager,
Car déjà, il fait fuir la chaleur qui t’oppresse !
Ce Soleil de l’été, de ses rayons, t’agresse ;
Dans peu de temps, l’hiver viendra te soulager.

Il ne durera pas, ce petit vent d’automne :
Je vois au loin l’éclair d’un orage qui tonne,
Tandis qu’une bourrasque agite la saison.

Profite de ce vent d’un silence éphémère :
La Nature semblait acquérir la raison,
Mais des intempéries elle reste la mère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s