Ambitieuse rêverie

Les ombres ont bruit d’un terrible silence, L’éclat d’une pâleur sans le soudain des noms A fini par clamer ce que nous assénons : Devant l’art du beau vers un maigre esprit s’élance. Vous armez de la lyre à la folle excellence Ce nigaud méconnu que d’un trait nous crénons ; Ces palais qu’il possède et qu’il…

Le Chat

Protégé par Cléo Poème ayant obtenu une Rose d'honneur de la société des Rosati d'Arras Je dédie un poème au fauve nonchalant, À sa fine parure et sa course hâtive, Dont seule la beauté semble être le talent. Petit, son apparence est si laide et chétive, Que l’animal, fier, dédaigne ouvrir les yeux, Paraissant rejeter…