Les cannibales de ce siècle


Ils écrivent l’horreur sur le front de nos maux,
Défendent avec foi la mort des plus fragiles,
Jusqu’à leur préférer ces bêtes animaux.
Projetant sur des chats leurs thèses imbéciles
 
(Ces chats, étonnamment, ont des désirs humains…),
Ces gens diront coupable une enfant trisomique,
Lui reprochant de vivre et d’avoir ses deux mains !
L’animaliste est bête autant que satanique
 
À défendre une cause et plus que moi son chien !
Spéciste que je suis, je préfère tant l’être,
Qu’aimer pour mon confort la mort d’un être humain,
Plutôt que d’assumer qui je dois reconnaître !
 
Il ne faudrait donc plus se nourrir de la chair,
Quand certains vont déjà plus loin que leurs compères :
À les entendre on croit vivre le pire enfer,
Quand un épi se meurt à côté de ses frères !
 
Leurs parents firent Mai, ils ne feront pas mieux…
Ces humains viendront-ils à manger leurs semblables ?
Je crois qu’à souhaiter tuer bébés et vieux,
Ils goûteront le sang de ces indésirables !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s