RENCONTRES HONGROISES – NIKOLETTA

 L’on partait de l’église en chantant Ta grandeur,En accueillant Tes dons, en louant avec ardeur.Je me rappelle alors ma cousine, joyeuse,Qui m’embrasse les joues de sa bouche fort pieuse –Elle qui prie souvent le Seigneur, Dieu de gloire –Et me dit quelques mots que j’ai cru ne pas croire :« _Cher Vianney, cher cousin, je veux te…