Oraison

Pesant parfois des maux d’un cœur fier et blessé, Il résonne souvent dans la maison de l’âme Quelque dit délicat d’un vivant délaissé, Qui du bois de la Croix répandit cette flamme Douce et belle et puissante et ample, d’un amour Qui dit à l’homme tant de son trop-plein de grâce, Ce surplus qui déborde…