Terreurs nocturnes

Regardez cet enfant s’agiter cette nuit : Le cauchemar l’a pris dans un filet de toile, Sa glu terrible et sombre à l’air de triste voile Brise jusqu’au sommeil de ce pauvret ! Sans bruit Il fut pris dans ce piège alors que les étoiles, La berceuse d’hier, les pépiements d’oiseaux, Tout semblait s’être uni pour poser…