Homard meurtri

Comme un silence noir qui pleure son désir,Fantastique soudain d’une lampe discrète,Une âme de haillons peureusement furète,Et choit, tout incongrue, aux pieds du grand vizir. Plaisantin de passage, admire ce spectacle,Regarde la folie explorer ses tourments, Son cri vient à briser les malheureux serments D’un drôle circonspect porteur d’un faux miracle. Un homard l’a flingué […]