Crise

L’avant fut donc occis de l’homme qui s’étripe : Jadis ne serait plus qu’un rêve trop lointain, Autrefois n’avait tout que du mauvais destin, Car la modernité vendait sa pauvre fripe. La guerre se prépare autour d’un vide-tripe, De l’alcool ennuyeux qui boit son puritain, Quand la cloche indolore écrase le mutin, Tout s’en va…

À Treize contre Quinze

Protégé par Cléo De son injuste histoire il a perdu les armes,Sans toutefois les rendre à ce Quinze guerrier,Ce sublime rugby n’en a que plus de charmes,Lui qui se bat souvent mais qui voudrait crier, Dire au monde du sport qu’il a le droit de vivre ;Non pas que le spectacle en ait moins de…

HOMMAGE AU BIENHEUREUX PAUL VI

À KozToujours. Contre tous. Décidé, son choix sûr et muri, Le Saint-Père a signé. On va le dire aigri, Vieilli, sans concession, car le monde évolue ; Mais les soucis du monde ont bien peu de valeur. La presse le louait sans aimer le Seigneur ; Elle ne comprend pas cette Amour absolue Que cette…

BOUTEILLE À LA TERRE

Vois cet enfant bizarre, égaré, solitaire, Danser paisiblement sans vouloir déranger, Souvent, quand on lui parle il croit être en danger, Il voit chacun parler mais lui aime se taire. Les manières d’autrui pour lui sont un mystère : Son regard toujours froid qui te semble étranger Cache tant d’émotions, tant d’efforts pour changer ;…

ILLUSIONS

Le monde aime à te vendre un rêve fallacieux, Méfie-toi donc ! Ce rêve est comme l’aventure Qu’une Manouche dit en fouillant ta couture : Il vole ton honneur de son air disgracieux. Le monde te promet cet habitat spacieux, Cette femme charmante et cette devanture ; Mais à ne rien choisir ton esprit se…

QUOTIDIEN D’UN POÈTE EN QUÊTE D’UN PEU DE REPOS

La gloire d’un instant que l’on surprend Par la voix d’un commentateur D’on ne sait quel sport, jeu vidéo, Ou jeu de stratégie, Aussi éphémère que mémorable, Aussi mémorable que futile. La joie d’un instant où l’on reçoit L’Esprit saint dans notre cœur enfin prêt, L’Esprit de lumière et de paix Aussi long que mémorable,…

AMOUR ET VALEURS

La richesse d’un monde, est-ce donc sa fortune ? Et ainsi son malheur, tout ce qui l’importune ? Nul ne dérange plus que le plus grand Bonheur, Celui d’aimer le Christ, de Lui donner son cœur ! Ô Seigneur, nous t’aimons, mais est-ce assez ? Fébrile Est notre amour pour Toi, avec tout ce qui rutile Et détourne nos…

C’ÉTAIT LE JOUR OÙ DIEU SE RÉVÉLA

C’était le jour où la Terre tournait et plus rien ne tournait rond. C’était le jour où le Monde avançait et l’Homme n’avançait plus. C’était le jour où la Paix éclatait et la Guerre éclatait aussi. C’était le jour où l’Homme ne croyait en rien et où nul n’y croyait plus. C’était le jour où…