DIALOGUE DES AMOUREUX

L’AMOUREUX Le jour luit sur la plaine ; elle est au bout, là-bas, Ma dulcinée, ma douce, et je n’en suis point las ! Je ne puis résister à ses yeux redoutables ; Sa grâce, sa bonté sont puits intarissables ; Je l’aime, je l’adore ! et elle m’aime aussi. L’AMOUREUSE Mon Dieu ! que je ne sois point séparée…