Les fins dernières

Quand s’effondre la nuit d’un plomb que l’homme impose‚ Quand l’âme d’un pays se perd à croire Rien‚ Quand vient le temps du sang versé par le chrétien‚ Quand le Démon gouverne avec un faux air rose‚nière   Quand mon pays se tait dans une ère de peur‚ Quand l’homme affronte un mal mais pas…

Sur les barbares et leur barbarie

La censure est ce bien que l’on oppose aux bons‚ Ce fléau de justice abattu sur le juste‚ Magnanime grelot d’une immondice auguste‚ Loin de cet humble éclat du moins grand des Bourbons !   L’inepte tolérance est vertu du barbare Qui prend l’atour civil et se pare de peaux‚ Qui‚ quand on le démasque avec…

Il a pleuré

Que pleurait-il‚ hier‚ ce chanteur généreux‚ Tenu par les sanglots qui brûlaient de leurs larmes ? Qui pleurait-il‚ surtout‚ l’artiste malheureux‚ Quand face à de beaux vers l’homme rendait les armes‚   Pour laisser place aux morts fauchés par des soignants ? Face à ces milliers d’yeux surpris par sa tristesse‚ Les pleurs et le silence‚ humbles‚…

Argentiers et argenteries

Quand jadis soigner l’homme entraînait la science À guérir le malade et soigner le mourant, De nos jours un miasme est produit de finance ; Maligne tragédie à l’atour rassurant,   Le fric ruisselle gras pour semer la misère. Pour que l’époque change il mettra le turbo, Comptant vendre un sérum on en fait l’émissaire : La…

Les cloches

La cloche de jadis sonnait la liberté – La victoire du Christ qui brisa nos défaites –, Elle chantait la vie et l’immense fierté De ce peuple chrétien qui chômait pour les fêtes.   La cloche d’autrefois tintait d’or ou d’argent, Car nul autre métal n’avait pour le fidèle Le sens ou la beauté de la…

Son choix

Il est un héroïsme aujourd’hui décrié, Ce courage de fous qui veulent d’une vie Que condamne déjà l’ombre d’un avarié ; Ce jeune enfant porté d’une femme ravie   Est devenu le poids d’un couple impréparé. L’injustice est criante et la fin est cruelle Pour ces instants d’amour au goût de chamarré ; Il lui disait tantôt…

Dialogue des époux

LUI Je vous donne ma vie et mon corps mis à nus Tandis que vos baisers courent sur mon visage ; J’aime cette poitrine où ma jeunesse sage‚ S’oublie en une ardeur‚ un désir méconnus !   Je vous donne mon corps et mon heureuse vie‚ Mon amour que j’embrasse avec fougue et vigueur ; Viennent en moi…

Manifestation

Dans ce monde étriqué en quête de spectacle, Dieu s’est manifesté dans la discrétion ; Je crois qu’il fit ainsi le sublime miracle De venir sur la fange annoncer à Sion   Le salut pour le peuple et pour la terre entière ! Il régnait de la paille et non par l’or sanglant ; C’était lui, le poupon…

Sacrement du mariage

Je prends à la volée un bouquet chaleureux, Ivre de cet instant où je sors de l’église La main dans cette main que je reçus heureux, Tout à l’heure, embrassant cette douce promise.   Je reçois ces vivats qui me courent au cœur Et cette femme qui dit le oui de notre vie, Sans vraiment…

Sceau conjugal

Subtil amour qui prend les bras de son amante, Doux soupirs de l’étreinte en ce soir étonné, Heureux de voir les ris d’un couple abandonné À l’ivresse des sens et leur beauté charmante.   Prenant la douce main de son tendre amoureux, Cette femme couvrit son nu de ses caresses, L’entraîna lentement dans les folles…

Fête d’anniversaire

Souffler sur le gâteau cette bougie en plus, Signe des ans qui vont et partent de ma vie… J’y vois comme une joie à la beauté ravie De me laisser aimer par ces moments élus,   Bénis par ces vivats, cette note amicale, Ce chant, comme un passage au-delà d’un muret, Du plus loin généreux…

Magyarország

Quand vous pourrez, très cher, armé d’un baluchon, L’emmener au pays du grand roi saint Étienne, Montrez donc la Hongrie à mon peuple ronchon, Ce peuple étrange et noble à la langue ougrienne !   Sur les bords du Danube où cette impératrice Prit pour second époux le pays des magyars, Il faut, déclarez-vous, que chacun…

Les cerfs

Ce paysage heureux de la longue bramée, Le voilà qui s’endort et s’éteint, par pudeur, Dans un silence heureux qui rappelle l’ardeur Du mâle et de sa douce à l’offrande clamée.   Comme la danse s’achève et l’heure est entamée, Souplement, la femelle apprête sa candeur ; Vigoureux, le voilà qui transmet sa grandeur, Par le…

Saint Sacrifice

Le tonnerre qui gronde‚ écoutez-le, chrétiens ! Il annonce les jours de persécution ; Telle une âme damnée exhortant ses soutiens‚ La puissance d’en bas crie : exécution !   Le dimanche sacré qui répugne aux puissants‚ Ce jour de mon Seigneur réclamé dans les larmes‚ Je le vois renversé par les cris rugissants De la haine barbare et…

Exhortation

La France n’est pas prête et nous devons partir, Prêts pour la guerre ignoble et le sort du martyr ;   Nous, chrétiens, que l’on met sous le sceau du silence En arrêtant la Messe, osons la résistance !   Témoignons pour Jésus dans ce monde qui meurt, Osons la paix de Dieu face au massacre, au…

Ardeurs automnales

Il contemple le paysage Qui fait briller l’éclat d’un feu – Mon cœur regarde un doux visage, D’ardeur mon âme fait un vœu !   Qui fait briller l’éclat d’un feu Soufflant sur la fougue d’automne ? D’ardeur mon âme fait un vœu Du bel été qui s’abandonne !   Soufflant sur la fougue d’automne, La bourrasque et…

Discours viral

Un silence d’automne au-dessus des vallées Qui sème la mort noire et le poison troublant, Un souffle éteint qui brûle avec le faux-semblant Des discours et des voix dans ces Champs-Élysées ; Je montre sa bicoque à leur monarque nu. Désignant le pouvoir de ma main tyrannique, Je fais pleuvoir les coups d’une ardeur satanique…

Mets ton masque et tais-toi

Mets le masque et tais-toi, Français manipulé ; Pour ton quotidien porte la muselière ; Surtout, prends peur, crains-le, dénonce, désespère, Car le pouvoir en place a bien affabulé ! Le masque sur le nez, le menton et la bouche : Discipline et vertu, mes chers concitoyens, Seront essentiels pour perdre vos moyens ! Avant…

Couvre-feu

Ils ont couvert la France avec le plomb des mots, Ils ont brisé ce peuple à qui la foi naguère Évoquait le doux son d’une brise légère ; Ne reste plus que l’ombre et le triste des maux.   Le Feu d’amour s’éteint dans l’âme de la France, Qui donc pour rallumer la flamme du bonheur ?…