FUNERAILLES

La plainte s’élevait du sinistre tombeau, En un concert funèbre et beau, Et dans le cimetière empli d’âmes en peine, Il semblait bien que la Géhenne Avait pris le défunt de ses feux noirs et morts ; Tous en semblaient pris de remords. La plainte s’élevait vers les Hauteurs glorieuses, De pleurs aux grâces douloureuses […]

Dégoût de Dieu

Déçu à jamais par la vie, Il s’envole, loin, le petit oiseau. Déçu à jamais par la vie, Il semble qu’il n’a jamais existé. Quel est cet oiseau ? C’est nous. Quel est cette vie ? C’est notre Foi. Car ce n’est pas la Foi Qui nous abandonne, C’est l’homme qui s’en éloigne Par le péché. Ô […]

FIN D’UN HÉDONISTE

Ô passion de l’âge et viriles années Dont l’ingrate vieillesse a flétri la vigueur, Ô violence des ans et des bouches damnées Aux injustes soupirs, à l’inique langueur, Dans mon cœur las de tout vous insufflez la haine, Dans mon cœur las de tout vous déposez ma peine ! Je n’aurai jamais plus de femme à […]

LE DESTIN DE ROME

Ô païens, ô chrétiens, qu’on se cache et qu’on prie ! Car le voilà qui vient, l’Ogre de la Hongrie ! Ô païens, ô chrétiens, voilà l’impie, le Mal Qui vient de l’Est, l’engeance abjecte, l’Animal ! Il vient. Il vient, celui qui de Rome est la ruine, Du pays qui ne sait ni la pluie, ni la […]

TRISTE PÉCHÉ

Pourquoi ai-je dit oui ? Pourquoi ai-je accepté Du plus traître des mots d’être autant détesté ? Ce mot qui vous soumets autant qu’il vous engendre, Quelle faute je fis quand je le fis entendre ! Quand il sortit, prudent, mais déjà victorieux, Je ressentis en moi, sournois et insidieux, Le Malin m’oppresser de son opaque lame : Elle […]

RÉPONSE À UNE QUESTION QUI FÂCHE ACTUELLEMENT DANS LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE

” _Je pense que c’est mal !” déclara l’Allemande. Un peu choqué du mot, j’avance et lui demande : “Pourquoi ? Pourquoi ?” “Ma tante, elle vient de l’îlot Grec dont l’homme est chassé, ce lieu sans sanglot, Ou femme est libre et fait l’acte avec d’autres femmes ! Elle est libre, et mariée ; […]

LUTTE CONTRE LE MAL

Comme un voile doré sur l’Ombre de la Mort, Satan promet la vie à ceux qui l’ont refusée ; Comme une épée mortelle ennemie du Sacré, Satan promet l’honneur à ceux qui n’ont pas de remord. Ô dureté satanique, inflexible, mais fragile, Ô Ange maudit, déchu, dont les ailes par ton feu Furent dévastées, méchanceté suprême […]

LA COMPLAINTE DE L’OUBLIÉE

S’il m’écrivait, hélas ! Si m’ami m’écrivait ! Et si demain sa lettre attendue m’arrivait ! M’a-t-il oubliée, celui qui m’appelait princesse ? M’a-t-il abandonnée, qui me donnait sans cesse Son cœur et son âme, a-t-il tôt oublié, Ce si bel amoureux, une fois délié, Ces si tendres baisers, ces si douces caresses ? Ces regards échangés, ces si folles […]

MEURTRE

C’était un jour d’été sur cette sombre plaine, Un amoureux cherchant dans une quête vaine Sa Dulcinée. Hélas ! L’Ennemi qui rôdait Dans l’herbe mal garnie, cette avoine maudite, Ce blé trop misérable et cette mort subite, Ce terrible assassin que le Malheur guidait, Il vint. La Dulcinée ne vient pas. Que fait-elle? Elle est […]

QUAND VIENT LA NUIT

Le soleil s’endormait sans la couleur du jour : Finis donc nos espoirs ! Finies donc nos amours ! Ils partaient en laissant la Nuit. Restait le Crépuscule, qui luttait sans courage Contre le voile noir qui lui faisait outrage. Voile noir ? C’était donc la Nuit ! Le feu impitoyable avait tout consumé, A présent, il couvrait le […]

POÈME INACHEVÉ SUR LES SOUFFRANCES DE L’HOMME

Être faible, petit, maladroit, vulnérable, Le sage est une proie à la chair agréable, Au cerveau nourrissant. Mais le sage est si rare ! Insoumis, enragé, il devient une tare. Comme chaque proscrit, il peine, il tremble, il tombe, Il souffre, il agonise, il expire, il succombe. Ô Dieu ! quel sort injuste ! ………………… …………………Où est le […]

POURQUOI ES-TU PARTIE ?

Pourquoi es-tu partie, ô ma charmante Muse ?   Depuis trois mois, je pleure, et ton souffle perdu Depuis trois mois ne vient m’inspirer ni poème, Ni strophe, ni distique ! À présent, m’est ardu Le moindre mot, ce mot qui sortait de lui-même !   Pourquoi es-tu partie, ô ma charmante Muse ?   Mais, toi, pour que […]