Ardeurs automnales


Il contemple le paysage
Qui fait briller l’éclat d’un feu –
Mon cœur regarde un doux visage,
D’ardeur mon âme fait un vœu !
 
Qui fait briller l’éclat d’un feu
Soufflant sur la fougue d’automne ?
D’ardeur mon âme fait un vœu
Du bel été qui s’abandonne !
 
Soufflant sur la fougue d’automne,
La bourrasque et le mauvais temps !
Du bel été qui s’abandonne
L’hiver vient masquer le printemps !
 
La bourrasque et le mauvais temps
Pleuvent les humeurs vagabondes !
L’hiver vient masquer le printemps
De la vigueur d’amours profondes…
 
Pleuvent les humeurs vagabondes
Sur cet alentour qui blanchit…
De la vigueur d’amours profondes
Le couple soudain s’affranchit.
 
Sur cet alentour qui blanchit,
Le froid neige son tamisage –
Le couple soudain s’affranchit,
Il contemple le paysage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s