Jean-Luc


« Réduire mon pouvoir à la chose sacrée,
Ma personne superbe aime cela… Je suis
Cet ignorant de Dieu qui prétend que je suis
Les voix de la vertu de leur folie ambrée !
 
Quand je vais sous le jour comme un loup malheureux
Quémander ma victoire au scrutin imbécile,
Je me fais le tribun de mon succès facile,
Séduisant l’électeur de mes airs forts et preux !
 
Vous savez que saisir ma personne intouchable,
Monsieur, ce serait rendre à la réaction
Le peuple applaudissant mon heureuse action,
Alors ne prenez point mon être irréprochable ! »
 
Camarade Jean-Luc et ses airs agités
Brassent le vent de voix qui élisent sa flamme,
Citoyen d’un pays qu’il réprouve en son âme,
Il est de ces valets qu’on a plébiscités
 
Pour leur veste à deux pans et leur stature fière.
On dit que l’homme est mieux que tel autre… Pourtant
Le monde tourne bien sans son air d’important,
Cet élu qui nous ment pour gagner la rivière[1] !


[1]. Dernier tour de mise au poker.

2 commentaires

  1. Que voilà un portrait savamment brossé et qui ne manque pas de sel (juste d’un « t » peut-être en dernier vers…? 😉) ! Il m’a beaucoup amusée, je dois dire.
    Je découvre avec plaisir, différents sourires, et quelques autres élans les mots enracinés dans ce site. Bravo à tant de fertile ferveur !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s