L’AMOUR ENDURE TOUT

À un Twittos Je parle avec amour, tu me dis que je hais ! Je demande pardon, tu m’accuses de condescendance ! Que veux-tu ? Me tuer ? Que demandes-tu ? Ma mort ? Où est passé ton cœur ? Qu’as-tu fait de ton âme ? Je ne connais pas ta vie, mais déjà, tu […] Lire la suite

HALÂP

Dieu est grand ! Dieu est grand ! Crient-ils, alors Que leurs lames Ne font pas mieux Qu’égorger. Rien N’est plus violent Que ces blasphèmes. Au cœur de la Syrie, pays blessé, martyr, Une cité détruite et des hommes hagards, Ont oublié jusqu’au doux mot de paix. Les enfants ne jouent pas, ne dorment pas, […] Lire la suite

L’AMOUR DE TON PROCHAIN AVANT TOUT

« C’est à ceci que l’on vous reconnaîtra, à cet amour que vous avez les uns pour les autres ! […] Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. » Si l’on t’injurie, si l’on te hait, Ne réponds ni par l’injure, Ni par les déjections verbales, Mais réponds par le langage du […] Lire la suite

RÉSURRECTION DE L’ÂME

Tu croules sous la misère, Tu t’effondres sous un poids Que tu ne peux porter seul, Et pourtant seul tu le portes. Hélas ! Les liens, les chaînes T’accrochent, t’agrippent, Te blessent, te détruisent. C’est pourquoi tu portes Cette misère de la mort, Ce poids du péché. Tu meurs Dans la détresse, tu meurs Dans […] Lire la suite

BIS REPETITA !

Mon Dieu ! que je suis las des hommes politiques ! Ces repris de justice aux atours pathétiques, Ces tristes parvenus aux airs de comédiens M’épuisent ! Prétendant changer le quotidien, Ils proposent des lois pour grandir leur salaire. La carotte sociale a calmé la colère De nos concitoyens ? Le pays est uni Devant […] Lire la suite

L’OBOLE DE LA VEUVE

D’après Mc 12, 41-44 De la petite veuve à la marche discrète Qui donc remarquerait les habits déchirés ? Qui donc voit cette femme aux airs peu admirés ? Depuis longtemps son âge aux hommes l’a soustraite. Même à la saluer personne ne s’arrête, Par son pas hésitant bien peu sont attirés, Ses cheveux dégarnis […] Lire la suite

LE JEUNE HOMME RICHE

D’Après Mc 10, 17-22 Regarde ce jeune homme à la haute prestance, Avec un grand respect il parle à l’orateur. Je le crois tout à fait : c’est un admirateur ; Il s’approche de lui avec tant d’insistance. Il semble qu’il est riche et rempli de constance, Et veut être aux côtés de ce prédicateur. […] Lire la suite

CE DONT ON PARLE EN QUATRIÈME

Il me semblait déjà, quand j’arrivais à table, Que l’angoisse retînt ce cœur qui tremblotait ; De sexe et de porno déjà on ergotait. Il semblait que m’épiât un jury redoutable. Je sentis que le match était inéquitable Entre l’ado pubère et l’enfant qu’on m’ôtait ; Je compris ce soir-là, tandis qu’on argotait, Quand dans […] Lire la suite

BOUTEILLE À LA TERRE

Vois cet enfant bizarre, égaré, solitaire, Danser paisiblement sans vouloir déranger, Souvent, quand on lui parle il croit être en danger, Il voit chacun parler mais lui aime se taire. Les manières d’autrui pour lui sont un mystère : Son regard toujours froid qui te semble étranger Cache tant d’émotions, tant d’efforts pour changer ; […] Lire la suite

DEUXIÈME BLANCHEUR

Aimable pureté de la Vierge Marie Qui te prend dans ses bras pour te réconforter ! La fragile douceur qu’elle vient t’apporter, Te fais boire l’ondée que nul n’aura tarie. Elle est toute bonté face à la barbarie, Elle combat Satan sans jamais déserter ; Prends son manteau, et vois tous les maux s’écarter, Prie […] Lire la suite

THÉÂTRE DROLATIQUE

Fins limiers d’un système en perdition complète, De vieux briscards, pourris, préfèrent l’illusion D’un pouvoir démodé à une autre vision ; République – et non France – est leur choix obsolète ! « _Monsieur s’est entiché d’une fate starlette, Madame s’est attiré opprobre et dérision ! » Tel est le résumé de la télévision Qui […] Lire la suite

FIN DE L’ÉTÉ

De ce vent automnal, j’aimerais partager La douce mélodie. Sens-le qui te caresse, Ce zéphyr envoûtant comme l’enchanteresse ; Le calme de son souffle est un air passager ! Réjouis-toi de la pluie dont il est messager, Car déjà, il fait fuir la chaleur qui t’oppresse ! Ce Soleil de l’été, de ses rayons, t’agresse […] Lire la suite

ILLUSIONS

Le monde aime à te vendre un rêve fallacieux, Méfie-toi donc ! Ce rêve est comme l’aventure Qu’une Manouche dit en fouillant ta couture : Il vole ton honneur de son air disgracieux. Le monde te promet cet habitat spacieux, Cette femme charmante et cette devanture ; Mais à ne rien choisir ton esprit se […] Lire la suite

DÉSESPOIR DE LA DROGUE

Pour R., jeune drogué Un poison te détruit et tu l’aimes, pourtant, Toi que je vois, hagard, te pourrir l’existence Avec un peu de drogue et beaucoup d’inconstance ; Avec ce cannabis tu te crois important. Tu fumes ce venin comme un réconfortant : De lui tu crois en vain qu’il te porte assistance, Que […] Lire la suite

AUX MUSULMANS

Cinq fois par jour, tu pries Allah, le plus qu’immense, Avec force, tu pries sans trop t’y attarder, Lui demandant, craintif, qu’Il daigne t’accorder Le certain du triomphe et un peu de clémence. Cinq fois par jour, tu fais la même performance, Croyant qu’un jour Sa main pourrait te poignarder ; Tu bafouilles ces mots […] Lire la suite

ADDICTION

Je pose mon regard sur un océan terne. Vois-le ! Cet océan, vois-le me tourmenter ! Son flux morbide est là qui prétend m’enchanter : Le malheur bruit, déjà, de son eau qui me berne. Un phare m’éblouit de sa pâle lanterne, Inondant ce regard qu’il aime à régenter ; C’est cet obscur éclat qui […] Lire la suite