SURTOUT PAS


Notre France n’est plus la France,

C’est une parodie, une odieuse version

De notre pays.

Blafard comme le crime.

Blême comme la misère.

Rougi comme le sang.

Notre drapeau n’a plus de couleur.

Notre drapeau n’a plus de valeur,

Il n’est plus.

Il y a bien longtemps que les grands se sont tus,

Cela fait bien longtemps que d’autres ont pris les armes –

Iniques –

De la lâcheté,

De l’impudence,

De l’indolence,

Et de la laïcité.

 

Oubliée comme on oublie les oubliés,

La Croix du Christ, je la vois chaque jour

Insultée,

Flagellée,

Martyrisée,

Par notre lâcheté,

Par notre impudence,

Par notre indolence,

Et par le laïcisme.

 

Pas d’amalgame, pas d’amalgame, vous dis-je !

Pas d’amalgame, pas d’amalgame, vous répété-je !

Les coupables, c’est Louis, Jehanne, Michel,

C’est Marie ;

Saïf, Abdelchétif, Omar, Rachid,

Ce sont les victimes, les victimes

D’eux-mêmes.

Pas d’amalgame, donc,

Surtout pas d’amalgame.

 

Les discours,

Ce sont des discours,

La vérité seule

Restera.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s