LETTRE OUVERTE À M. LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE SUR L’UNITÉ


Monsieur le Président, chef de chaque Français,
L’unité se propage – au moins, je le pensais –
Au rythme des combats, au son des mitrailleuses,
Dans le silence plein des marches silencieuses !
L’unité se propage, et vous la briseriez,
L’unité fait l’union, et vous la déferiez !
Monsieur le Président, des bords de la Loire,
Je vous écris ces mots sans en tirer de gloire ;
Que faites-vous, alors que toute la Nation
S’unit dans cette horreur et sa condamnation,
Que faites-vous ? Monsieur, présidant notre France,
Vous avez rappelé que, dans la différence,
L’unité renaissait. Assez de vains propos !
Montrez donc au pays les dangers principaux !
En ces temps de détresse et d’épreuves bien rudes,
Le peuple n’en peut plus du pot-pourri des prudes ;
Maniez un autre outil que la langue de bois,
Vous qui êtes son chef, vous qui portez sa voix !
Monsieur le Président, quand on part en campagne
Contre les ennemis, c’est l’unité qui gagne !
Monsieur, je vous demande avec ce que je suis –
Bien peu – de recevoir chez vous tous les partis,
De tous les recevoir en ce bel Élysée ;
La France ne veut plus se croire divisée !

Veuillez donc agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération,

Un citoyen.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s