ÉPÎTRE AU MAIRE D’ANGERS

Vous étiez ce jeune homme au cœur plein de bonté, À l’âme emplie d’amour, de bonne volonté ! Seriez-vous devenu cet homme des tribunes, Dont un canard cancane à l’envi dans ses unes ? Je n’oserais le croire ! Vous étiez ces regards qu’on voyait attendris Quand je fuyais la main de l’homme de Paris ! Seriez-vous désormais cette […] Lire la suite