LES BAVARDS

Parler et ne rien dire, un crime de ce temps : Voici qu’un jour, deux jeunes camarades, Que, du reste, animaient ces désirs de vingt ans, L’âge qui permet tout, s’échangeaient des tirades. Ils parlaient avec appétit, Sortaient des phrases bien mâchées, Les mots fondaient bien vite en autant de crachées, Et de satisfaction leur tête […] Lire la suite

LES SAGES ET LES FOUS

La sagesse est vertu – des faibles c’est l’adage ; Mais de le dire a-t-on oublié le courage ? Laissant place aux cris hérissants De Folie, le mal des puissants, C’est notre temps qui crut qu’étaient sagesses Les vains baisers de deux princesses. Voici, pour le prouver, le dit de la nation, Qui fut la prime au […] Lire la suite